Miles GUO : il n’y avait plus de différence entre les démocrates et les républicaine hier (le 6 janvier) au Capitole.  Il y n’avait que le Bien et le Mal, des lâches et des courageux.