Jan, le fondateur de Bright Jar, une organisation d’aide humanitaire britannique, est venu à la tente de la Fédération de nouvelle Chine et du Fonds pour l’État de droit (NFSC), il a exprimé sa volonté d’en savoir plus sur la nature perverse du PCC et la cause de l’anéantissement. Il explique que les mécanismes pervers de l’ancien monde font désormais partie de la vie quotidienne des gens. Nous devons briser ce mécanisme pour renverser ce système.