Traducteur : MOS Groupe de Médias – Gtv abeilles

Le 28 avril, les médias japonais ont rapporté dans une émission que des voix au sein de la Chine communiste avaient émergé, mettant en doute la propagation de l’épidémie causée par les tests d’acide nucléique à Shanghai.

Les médias japonais, par le biais d’interviews en ligne et d’informations recueillies par des reporters sur le terrain, montrent la situation actuelle à l’intérieur du site de quarantaine centralisé de Shanghai, et le fait qu’aucune distance sociale n’est maintenue dans les ascenseurs et dans les files d’attente dans les salles lorsque des tests intensifs d’acide nucléique sont effectués dans le quartier résidentiel. Par conséquent, de nombreux citoyens se demandent déjà si les tests intensifs d’acide nucléique effectués par le PCC pourraient être la principale raison de l’épidémie incontrôlable à Shanghai.

Les analystes soulignent qu’aucune grappe d’infections n’a été signalée au sein de l’Etat du PCC à la suite de la réalisation de tests d’acide nucléique et que, de plus, le fait que le nombre d’infections ait continué à augmenter alors que tout le monde est resté à la maison n’est pas compatible avec le principe de transmission du virus. Apparemment, la population ne se rend toujours pas vraiment compte que le PCC et le vaccin contaminé sont à l’origine du désastre.

Lien vers l’article original : 墙内出现质疑核酸检测造成感染的情况 – GNEWS

Posté par : Xiaolunn 

Pour plus d’information, suivez-nous:

New York MOS Himalaya GTV

New York MOS Himalaya MOS TALK

New York MOS Himalaya Gettr

New York MOS Himalaya YouTube

Bienvenue sur New York MOS Himalaya | Discorde