Traducteur: MOS Groupe de Médias – 黑皮诺

Lors de l’émission en direct du 21 avril, M. Guo a souligné que la Grande quarantaine de Shanghai pourrait bientôt prendre fin, suivie de la censure et de la liquidation par le PCC des discours en ligne pendant la quarantaine.

Un jour plus tard seulement, le 21 avril, le porte-parole du Parti communiste chinois a publié un message indiquant qu’il avait interdit 30 groupes en ligne pour avoir prétendument diffusé des rumeurs sur la prévention de l’épidémie à Shanghai, et puni 23 utilisateurs WeChat nationaux pour avoir publié ces rumeurs. Il a également nié les événements réels vécus par les gens ordinaires, comme la police de Shanghai transportant de fausses personnes, les femmes enceintes mourant prématurément, les fournitures d’aide non reçues et les légumes pourrissant dans le sol et non vendus, qui ont fait l’objet d’une forte rumeur sur Internet. Les efforts systématiques des autorités communistes chinoises pour se blanchir et dissiper les rumeurs sur le désastre humanitaire de l’épidémie de Shanghai ont suscité une forte indignation de la part de tous les milieux, mais ces messages ont été rapidement supprimés en raison du pouvoir obscène du Parti communiste chinois.

M. Guo a annoncé dans la vidéo Gettr le 22, que pendant la Grande Quarantaine à Shanghai, une soignante avait publié une information selon laquelle une personne âgée n’avait rien à manger et mourait de faim en mangeant des excréments, un acte défini par le PCC comme une attaque de l’opinion publique manipulée par des forces étrangères pour causer un grand tort au PCC. L’essence du nettoyage et de la rectification de Shanghai par le Parti communiste chinois est déjà évidente.

Lien vers l’article original : 中共对上海大隔离期间网路言论进行清算 – GNEWS

Posté par : Xiaolunn 

Pour plus d’information, suivez-nous:

New York MOS Himalaya GTV

New York MOS Himalaya MOS TALK

New York MOS Himalaya Gettr

New York MOS Himalaya YouTube

Bienvenue sur New York MOS Himalaya | Discorde