Traducteur:MOS Groupe – LAVAL

Une étude sur le vaccin du PCC a révélé que les personnes non vaccinées qui ont contracté le virus ont eu beaucoup moins d’hospitalisation et de mortalité que les personnes entièrement vaccinées, selon de nouvelles données publiées par le gouvernement écossais, ont rapporté les médias étrangers le 23 janvier.

Selon les données, le taux d’infection après deux doses du vaccin était de 865,79 pour 100000 personnes, une augmentation de 2,1 fois le risque d’infection comparativement à 412,77 dans le groupe non vacciné. De plus, le taux de mortalité du groupe vacciné était 50% plus élevé que celui du groupe non vacciné.

Ce résultat est conforme à des études antérieures menées au Royaume-Uni, qui ont démontré que la vaccination continue contre le virus CCP, plutôt que d’avoir un quelconque effet immunologique contre l’épidémie, a un impact négatif sur la capacité de l’organisme à lutter contre l’épidémie, ainsi que sur la maladie grave et la mortalité après l’infection.

En outre, il s’est avéré que le ministère écossais de la Santé a falsifié des données, en classant tous les cas dont le test était positif dans les 21 jours suivant la vaccination dans le groupe des “non vaccinés”, ce qui a augmenté artificiellement le taux d’infection dans le groupe des non vaccinés.

Lien vers l’article original :

未接种者感染病毒后,重症及死亡率远远小于完全接种者

This image has an empty alt attribute; its file name is F1C30581-642E-4728-BA67-6179D9B8FC58-1-1.jpg

Posté par : Petite abeille

Pour plus d’information, suivez-nous:

New York MOS Himalaya |GTV

New York MOS Himalaya |MOS TALK

New York MOS Himalaya |Gettr

New York MOS Himalaya |YouTube

Bienvenue sur New York MOS Himalaya | Discorde

This image has an empty alt attribute; its file name is logo-5.jpg