Ferme Navigation, Vancouver, Canada

Traducteur: 北国雪飘 

Traduit de l’article: https://gnews.org/post/p1894756/

Source de l’image: brookings.edu

L’injection du vaccin expérimental du COVID ne peut pas vous protéger de l’infection! La dissertation publiée le 18 janvier sur Lancet, a cité qu’il y avait 7 voyageurs allemands en Afrique du Sud, sont tous infectés du variant Omicron après 22-59 jours de leurs vaccinations du troisième dose.

Cet article est à la référence de la dissertation «Breakthrough infections with SARS-CoV-2 omicron despite mRNA vaccine booster dose» publiée sur Lancet du 18 janvier 2022, par Constanze Kuhlmann, Wolfgang Preiser et etc, qui servent dans la Division de la virologie médicale sous la Faculté de la Médecine et des Sciences sanitaires à l’Université de Stellenbosche et le laboratoire national de Service Sanitaire du Campus Tygerberg à Cape Town en Afrique du Sud.

 7 voyageurs allemands vaccinés de trois doses du vaccin COVID , ont été infectés du variant Omicron (PANGO lineage B.1.1.529, Nextstrain clade 21K), pendant la période du 30 novembre au 2 décembre 2011.

Ces 7 personnes sont venus de deux différents groupes sociaux, dont 5 femmes caucasiennes et 2 hommes caucasiens, entre les âges de 25-39 ans. Comme ils ont tous la profession dans le domaine médical, ils sont tous vaccinés de trois doses du vaccin de COVID. Avant l’infection au variant Omicron, ils n’avaient jamais de l’histoire de l’infection au COVID.

Parmi eux, il y a trois femmes et 2 hommes vaccinés du vaccin BioNTech BNT162b2, une femme de 27 ans vaccinée de deux premiers doses du vaccin BioNTech BNT162b2 et du troisième dose de Moderna CX-024414, et une autre femme vaccinée du premier dose du vaccin AstraZeneca ChAdOx1-S.

Suite à l’injection du dose de rappel, ces 7 personnes ont tous le niveau similaire des anticorps combinés des protéines de spicule après leur deuxième dose.

Après l’infection au variant Omicron, les symptômes tels que la pression à la poitrine, la toux sèche , la fatigue, le mal de tête, la rhinite, la pression au sinus et le mal de gorge sont constatés au plus souvent. Et surtout pour le mal de gorge, la fatigue, le mal de tête et la toux sèche, et la toux sèche et la fatigue existent presque toujours.

Parmi ces 7 personnes, il y en a 4 ont des symptômes légers , et 3 ont des symptômes moyens (respiration haletante), et leur niveau d’oxygène du sang (SPO2) >94%, ce qui est normal, et il n’y a personne hospitalisée ou meurt.

La valeur log10 pour la capacité du virus RNA sur chaque millilitre d’écouvillon est entre 4.07-8.22, et 5.83 en moyenne. Le niveau des anticorps du type anti-spicule dans le sérum est à 15000-40000 AU/ml, et 22000 AU/ml en moyenne.

Toutes les personnes ont été vaccinés du dose de rappel après 21-37 semaines de leur deuxième dose, et infectés au virus après 22-59 semaines après leur dose de rappel.

Le vaccin expérimental du COVID ne peut pas prévenir de l’infection!

Ce qui précède représente les opinions personnelles des auteurs.

Lien de référence


Édité et posté par 月亮之上