En 2017, le groupe BGI a déclaré qu’il serait possible de synthétiser chimiquement toute forme de vie dans les cinq à dix prochaines années, et que cette technologie pourrait aussi être utilisée pour créer de terribles armes biologiques.