le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

Traduit de l’article: https://gnews.org/post/p1127596/

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a clairement indiqué lors d’une conférence de presse mercredi qu’il continuerait de refuser de fermer les points de passage frontaliers et les vols internationaux entre les zones touchées par de graves épidémies de COVID et le Canada. Et la seule raison de la décision du premier ministre est qu’il croit aux vaccins et à la science.

Source de l’image: nationalheraldindia.com

Nous savons que l’Inde a récemment connu une augmentation du nombre de cas de COVID à variante mortelle (virus du PCC), mais des vols en provenance de ce pays continuent d’arriver au Canada. Et un certain nombre d’infections (au virus du PCC) avaient déjà été confirmées sur des vols arrivant à Vancouver en provenance de Delhi.

En réponse, Trudeau a expliqué que le Canada prend actuellement la série la plus rigoureuse de mesures de contrôle aux frontières et que les outils existants sont «très efficaces» pour contrôler la propagation du virus.

En réponse à l’aggravation de l’épidémie en Inde, le Premier ministre a déclaré plus tôt cette semaine: “Nous continuerons à suivre les développements dans ce pays et avons demandé à nos responsables d’examiner de près ce que le Royaume-Uni a fait en ce qui concerne la récente suspension de tous vols de l’Inde vers le Royaume-Uni.”

Malgré ces nombreux commentaires de Trudeau, son gouvernement n’a jusqu’à présent pris aucune mesure de fond pour remédier à la situation désastreuse actuelle.

Commentaires:

Le 21 avril, ThePostMillennial, un important média indépendant canadien, a publié un article factuel sur le récent refus du premier ministre Justin Trudeau de fermer les vols à destination et en provenance de l’Inde, le pays le plus durement touché par l’épidémie de virus du PCC. Il est facile de voir que pour continuer à assurer le régime totalitaire de son gouvernement libéral actuel pendant l’épidémie, Trudeau a ignoré la vie et la santé du public et le système de santé surchargé de son pays, et a quand même envoyé des vols vers l’Inde. et d’autres pays touchés par l’épidémie et ses variantes sous prétexte “d’adhésion à la science et de croyance aux vaccins” alors qu’il savait que le vaccin était inefficace. L’administration Trudeau a ouvert ses frontières et a continué à autoriser les vols internationaux vers des pays comme l’Inde, où le virus du PCC est endémique. Les paroles et les actions de Trudeau ont sans aucun doute exposé la nature perverse du PCC au monde.

Lien de référence:https://thepostmillennial.com/trudeau-wont-close-borders-from-covid-hotspots-says-he-believes-in-science