Traducteur: MOS Writing Group – Charlie C.

The Epoch Times a rapporté le 16 avril 2021 comment le BGI Group (Beijing Genomics Institute), une société chinoise de séquençage du génome, a collecté les gènes des Américains.

Trois anciens étudiants chinois, dont Jian Wang, ont postulé avec succès pour rejoindre le «Human Genome Project» proposé par le gouvernement américain et se sont vu confier la tâche de séquencer 1% du génome humain. Pour mener à bien cette tâche, ils ont créé le groupe de génomique BGI (Beijing Genomics Institute) en 1999.

Source

Lors de l’épidémie de SRAS en 2003, grâce à la technologie des États-Unis, BGI Group a réussi à déchiffrer la séquence génomique de quatre souches du virus du SRAS et à développer les réactifs de détection, ce qui lui a permis de se développer.

En 2010, grâce à un prêt de la Banque nationale de développement, BGI Group a acheté 128 séquenceurs génomiques de deuxième génération au fabricant américain Illumina, puis est devenu la plus grande organisation mondiale de séquençage génomique.

Le groupe BGI n’aurait pas pu se développer sans le soutien du PCC. Il a eu une série de collaborations avec le gouvernement du PCC, y compris la participation au plus grand projet de base de données ADN utilisé par la police du monde, construit par le PCC. Le gouvernement BGI et le PCC ont signé un accord indiquant que le BGI a aidé la police du PCC à collecter des échantillons et à construire une banque de gènes, ainsi que le PCC a aidé le BGI à se développer. Cette banque de gènes contient non seulement les gènes de criminels qui ont été collectés, mais également les gènes de personnes sans casier judiciaire.

En même temps, l’empreinte de  BGI a commencé à se répandre dans le monde entier. En 2011, il a commencé à travailler avec l’hôpital pour enfants de Philadelphie pour séquencer les génomes des enfants et créer une base de données génétique des enfants, puis a établi des relations avec l’Université Harvard, l’Université de Washington, l’Université John Hopkins, la Fondation Gates, etc. Le BGI avait même des laboratoires à Silicium Valley, Seattle et Cambridge dans le Massachusetts (siège de l’Université Harvard). Le BGI a également contacté au moins 11 États américains et tenté d’introdure leurs produits pertinents dans des laboratoires gérés par le gouvernement ou tenté de créer de nouveaux laboratoires. Dans ces projets collaboratifs, le BGI a collecté des informations génétiques sur des Américains tout en séquençant des gènes et en travaillant avec Huawei pour obtenir les données génétiques pertinentes à l’aide des infrastructures Huawei Cloud.

Les actions de BGI ne manqueront pas d’attirer l’attention des autorités américaines. Un rapport publié en 2019 par la Commission d’examen économique et de sécurité sino-américaine (USCC) a noté que le PCC avait infiltré les données biologiques des Américains, y compris la collecte de gènes américains via le BGI. Le PCC utilisant le BGI pour collecter les gènes américains. Maintenant, le BGI est probablement en train de construire une base de données génétique américaine. Le National Counterintelligence Security Center (NCSC) a également publié un rapport avertissant que le PCC recueille des données génétiques sur les Américains, ce qui constitue une menace grave pour la vie privée des Américains ainsi que pour l’économie et la sécurité nationale. Le groupe BGI a été mentionné à plusieurs reprises dans ce rapport.

Pourquoi le BGI Group était-il intéressé par la collecte des gènes du peuple américain?

Selon les informations qui ont été divulguées, le PCC a mené des expériences sur la façon d’utiliser la technologie d’édition de gènes pour modifier les gènes pathogènes des virus afin de développer une nouvelle génération d’armes biologiques ultra-illimitées. Ils croient que c’est la meilleure façon pour eux de défier l’Occident et de mettre en œuvre «une ceinture, une route», le «plan 2035» et le «plan 2049» du PCC.  

Dans une émission en direct du 15 février 2021, M. Guo Wengui a révélé pour la première fois le soi-disant plan «génocide blanc» du PCC: Pour atteindre l’objectif de domination mondiale par le PCC en 2049, le PCC a provoqué et créé un bouclier racial entre les gens de couleur et les blancs du monde entier. Ils ont prêché l’idée que toutes les contradictions sont créées par des Blancs et incitent à la haine des Blancs. En même temps, ils essaient également de produire des armes biologiques ultra-illimitées contre les Blancs spécifiquement et veulent détruire les Occidentaux.  

Le fait est convaincant que les objectifs de BGI de collecter les gènes et de compiler la carte génétique des Américains créent probablement une arme biologique ultra-illimitée spécifiquement pour les Blancs. Wang Jian, le président du groupe BGI, a déclaré un jour lors d’une conférence en 2017: “Dans les 5 à 10 prochaines années, nous pourrons synthétiser n’importe quelle vie.” Cette rhétorique effrénée est conforme aux intentions erronées du PCC. Pour dominer le monde, le BGI agit comme l’assassin du PCC.

Références: 

Collecting American genes? BGI Genetics’ story (part 1)

Collecting American genes? BGI Genetics’ story (part 2)

Auteur: MOS Culinary – Lantian Dahai | Uploaded by Irene

Original Article:

【世事解评】华大基因为何瞄准美国人

More information, follow us 

New York MOS Himalaya |GTV

New York MOS Himalaya |MOS TALK

New York MOS Himalaya |Twitter (EN)

New York MOS Himalaya |Twitter (CN)