AstraZeneca et Janssen inscrivent les femmes enceintes et les nouveau-nés à l’essai de vaccin contre le virus PCC

 le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

gg2.net

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/925187/

AstraZeneca, qui fabrique le vaccin Oxford contre le virus du PCC, a déclaré qu’il étendait l’essai à des enfants dès l’âge de 6 ans. Le Mail on Sunday a révélé que Janssen, une unité de Johnson & Johnson, qui est un autre fabricant du vaccin contre le virus du PCC, a rapporté le 15 février dans Humans are Free qu’elle examinait maintenant des essais sur des nouveau-nés et même des femmes enceintes.

Quand tout le monde a été averti l’année dernière que le «vaccin» contre le virus du PCC alors à venir serait mondial et que tout le monde sur la planète devrait être vacciné, beaucoup ont dit que c’était un mensonge concocté par des théoriciens du complot trompés et paranoïaques.

Dans six semaines d’ici 2021, le «vaccin» contre le virus du PCC sera déjà utilisé sur les femmes enceintes et les nouveau-nés. Non seulement le monde entier, y compris les bébés, sera vacciné, mais il y aura de multiples séries de vaccinations, et les gens devront être préparés pour les vaccinations obligatoires régulières dans les années à venir.

Le «vaccin» contre le virus du PCC est le cheval de Troie, et pour découvrir ce qu’il y a à l’intérieur du cheval, allez lire le livre de l’Apocalypse. Cela n’est peut-être pas difficile à comprendre, mais cela ne fait pas de doute. Nous sommes officiellement arrivés au Brave New World prophétisé. Le gouvernement contrôle en rendant ses citoyens superficiellement satisfaits et heureux au point que les gens ne se soucient pas de leur liberté personnelle et perdent progressivement leur dignité, leur morale, leurs valeurs – en bref, leur humanité.

Commentaires:

Quand on doit prendre le vaccin contre le virus du PCC ou qu’on ne peut pas bouger d’un pouce, cela marque l’arrivée réelle de la société esclave parce que les gens ont vraiment perdu leur liberté.

Avec la forte recommandation du gouvernement et la propagande implacable des grands médias, le public a cru au vaccin contre le virus du PCC et s’y est précipité. Ceux qui ont été vaccinés se sont sentis chanceux et même complaisants. Malgré le fait que certaines personnes ont éprouvé de l’inconfort après avoir reçu le vaccin, ont entendu parler de cas de blessures et de décès causés par le vaccin et que les scientifiques ont trouvé des éléments du vaccin qui attaquent le système immunitaire humain, ils doivent encore porter des masques et garder à une distance de deux mètres des autres personnes, mais ils sont en sécurité dans leur cœur. Cela montre à quel point le lavage de cerveau des médias a réussi.

Les experts ont constaté que les chances que les enfants contractent le virus PCC sont beaucoup plus faibles que les adultes et que les personnes infectées sont moins symptomatiques, principalement asymptomatiques, avec un taux de mortalité (aux États-Unis) inférieur à 0,25%. L’effet du vaccin sur les femmes enceintes est très préoccupant et il y a eu des cas de fausse couche chez les femmes enceintes en raison de la vaccination. AstraZeneca et Janssen commencent à tester le vaccin chez les enfants, les nourrissons et les femmes enceintes. Ils essaient vraiment d’élargir le marché des vaccins, même aux bébés et aux femmes enceintes. C’est un rythme pour exterminer la race humaine!

Les gens qui ne veulent pas être esclaves, unissez-vous pour résister à la centralisation et à la grande réinitialisation! Abattez le PCC!

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments