Les grands médias canadiens accusent le premier ministre de son refus honteux de soutenir explicitement les droits de l’homme au Xinjiang

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

tradewindsnews.com

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/931683/

Un éditorial du 22 février 2021 dans le Toronto Sun soulignait que l’engagement du premier ministre canadien Justin Trudeau envers les droits de la personne était extrêmement important.

Le Parlement canadien a adopté une motion non contraignante le lundi 22 février affirmant que le traitement par le PCC de la minorité musulmane ouïghoure du Xinjiang constitue un génocide. Une sous-commission de la Chambre des communes sur les droits de l’homme internationaux a récemment conclu qu’il était juste de qualifier le PCC de “génocide”. La Chambre des communes du Canada a voté à 266 voix contre zéro pour adopter une motion des conservateurs de l’opposition, appuyée par le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert. Les députés d’arrière-ban libéraux ont été autorisés à voter librement et, à leur honneur, certains députés d’arrière-ban ont appuyé la motion contre la volonté de Trudeau.

Cependant, le premier ministre Trudeau a refusé de prendre position pour les revendications des droits humains des Ouïghours du Xinjiang au cours de la semaine, et lui et son cabinet se sont abstenus de voter. En fait, Trudeau a également ordonné à son cabinet de ne pas assister à la réunion de la Chambre des communes ce jour-là, et un seul ministre, Marc Garneau, a été autorisé à y assister, mais il a dû s’abstenir. Ce fut une scène vraiment honteuse pour le Canada.

Les sévères abus et persécution des Ouïghours par le PCC au Xinjiang sont bien documentés. Un certain nombre de pays, y compris des alliés canadiens, exercent une pression croissante sur le PCC à ce sujet.

Commentaires:

Le Toronto Sun, un média grand public canadien, a été la voix de Santé Canada depuis l’épidémie de virus du PCC, et avait auparavant un ton d’information largement en phase avec le gouvernement Trudeau.

Cependant, après que le Parlement canadien a constaté que le PCC avait commis un génocide contre les Ouïghours, le commentaire du journal a clairement montré que la direction de l’opinion publique avait changé. Il est à la fois surprenant et surprenant que le Parlement du Canada, qui a été fortement infiltré par le plan BGY du PCC pendant de nombreuses années, se soit courageusement manifesté pour affronter les crimes du PCC. Les médias grand public les ont rapportés positivement, de sorte que les gens ordinaires de ce pays ont réalisé le vrai visage du PCC.

Même si le PCC a fait de grands efforts pour s’entendre avec les dirigeants de divers pays, les forces de la justice se rassemblent et la vague de destruction automatique du PCC arrive. Les politiciens qui s’entendent avec le PCC et nuisent aux intérêts de leur propre peuple seront finalement rejetés. Le vrai visage du PCC sera enfin exposé au monde.

Lien de référence:

https://torontosun.com/opinion/editorials/editorial-so-much-for-trudeaus-commitment-to-human-rights?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1614031899

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments