Le PCC utilise le logiciel Oracle pour construire un système de surveillance

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

zdnet.com

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/924481/

Les autorités chinoises utilisent un logiciel développé par le géant américain de la technologie Oracle pour construire le système de surveillance de la sécurité du PCC, selon un rapport publié le 19 février dans Rebel News.

Les produits d’Oracle sont utilisés par plusieurs organismes d’application de la loi chinois pour effectuer des analyses de Big Data afin de surveiller et de suivre les citoyens. L’un des endroits où la technologie d’Oracle serait utilisée serait les camps de concentration du Xinjiang, où le PCC détient jusqu’à 2 millions d’Ouïghours et un nombre inconnu de prisonniers politiques.

L’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo a qualifié les actions du PCC contre les Ouïghours du Xinjiang de «génocide».

Oracle présentait auparavant une technologie appelée Oracle Public Safety Data Analytics Engine sur son propre site Web, qui détaillait comment la police du Liaoning utilise le moteur logiciel pour «l’analyse et la prédiction des crimes». Pour la technologie, le siège social d’Oracle en Californie aurait démontré dans une présentation de 2018 que la police du Liaoning avait utilisé la plate-forme d’Oracle pour rechercher des quantités massives de données afin d’identifier des suspects potentiels.

Pour ceux considérés comme potentiellement dangereux par le gouvernement du PCC, la technologie permet essentiellement au PCC de signaler ces individus avant qu’ils ne commettent un crime afin de procéder à une arrestation. Cela ressemble à l’intrigue du film de science-fiction «Minority Report».

Les supports marketing d’Oracle se vantent sans vergogne que la technologie de l’entreprise permet aux forces de l’ordre du PCC de collecter et de rassembler des informations à partir de diverses sources, y compris l’activité des médias sociaux, la reconnaissance faciale, les bases de données ADN et bien d’autres données publiques et privées.

La porte-parole d’Oracle, Jessie Moore, a déclaré que les cas mentionnés dans le rapport n’étaient que des discussions théoriques et que les transactions de la société au sein du PCC étaient pleinement conformes aux contrôles des exportations américains. Cependant, contrairement à la déclaration officielle d’Oracle, les cas montrent en fait comment la technologie a été utilisée par les services de sécurité du PCC.

Xavier Lopez, un ancien directeur principal d’Oracle, a déclaré: «La police d’une des provinces du PCC Chine a utilisé le logiciel, où les données utilisées ne venaient pas de nous, mais de la province. Ils ont acheté des licences pour le logiciel pour utilisation dans différents scénarios, et c’est un cas de leur utilisation de logiciel.»

De plus, Oracle aurait commercialisé son logiciel auprès des agences militaires du PCC, mais on ne sait pas si des entités militaires utilisent ses produits. Oracle aurait produit plusieurs présentations marketing en chinois pour l’armée du PCC et d’autres agences de sécurité nationale.

Oracle fait également actuellement des affaires avec le gouvernement américain, y compris les cinq branches de l’armée américaine, ainsi qu’avec la NASA, la CIA et de nombreux services de police. Si les rapports sont exacts, Oracle vend également la même technologie actuellement utilisée par le gouvernement américain au gouvernement du PCC et à ses agences militaires et policières.

Il convient de noter qu’Oracle était l’un des principaux soumissionnaires de Shakeology après que l’ancien président Trump ait appelé à l’interdiction d’utiliser les plateformes de médias sociaux de l’État du PCC aux États-Unis.

Commentaires:

Le PCC mène un génocide brutal contre les minorités ethniques du Xinjiang et du Tibet, avec l’aide des soi-disant pays démocratiques de l’Ouest. Le PCC a utilisé son statut de «pays en développement» pour obtenir un grand nombre de prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêt de la Banque mondiale, et grâce à sa collusion avec Wall Street, il a fait d’énormes sommes d’argent sur le marché des capitaux. Il a utilisé ces fonds pour construire un grand nombre de camps de concentration au Xinjiang et pour installer le plus d’équipement de surveillance au monde. Dans le même temps, le PCC a profondément infiltré les entreprises technologiques américaines, en utilisant diverses méthodes sournoises pour obtenir la technologie appropriée, qui est ensuite utilisée pour localiser et suivre tous ceux qu’ils veulent contrôler. Les gens sous l’esclavage du PCC n’ont aucune vie privée, aucun droit et ne peuvent être récoltés par eux qu’un à la fois comme des poireaux.

Lien de référence:

https://www.rebelnews.com/chinese_police_using_software_from_us_tech_firm_oracle_for_massive_surveillance_operations_report

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments