“Vous travaillez selon nos règles”, a déclaré Scott Morrison à Facebook, décrivant son comportement comme “une menace”

Translator: Charline#9304
Proofreading: Jean Michel

Source de l’image: https://www.2gb.com/

Le trésorier Josh Frydenberg s’est de nouveau entretenu vendredi avec le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, au sujet des réformes des médias alors qu’il appelle les autres pays à soutenir l’Australie.

 MISE À JOUR MIS À JOUR IL Y A 6 HEURES

Le Premier ministre Scott Morrison a qualifié

l’effacement par Facebook de plusieurs pages clés du gouvernement et de la santé publique de “menace” et a déclaré que l’Australie reste déterminée à convaincre le géant des médias sociaux d’accepter son code de négociation médiatique.

Ici c’est l’Australie, si vous voulez faire des affaires , vous travaillez selon nos règles – c’est une proposition raisonnable”, a-t-il déclaré aux journalistes à Sydney vendredi.

“Mais l’idée de fermer le genre de sites comme ils ont fait hier comme une sorte de réprimande, je sais comment les Australiens réagissent à cela, et à mon avis  ce n’était pas une bonne décision de leur part.

 “Ils devraient passer rapidement au-delà de cela, revenir à la table des négociations et nous réglerons le problème.”

Le géant des médias sociaux ne montre aucun signe de recul après sa décision soudaine jeudi d’interdire aux utilisateurs australiens de partager ou de visualiser du nouveau contenu.

M. Morrison a déclaré que l’Australie tenait également sa place.

«Notre gouvernement est déterminé. Nous l’avons déjà démontré. J’ai déjà travaillé avec d’autres organisations, les menaces ne sont pas une bonne façon de traiter avec ce gouvernement.

“Nous avons discuté de leurs problèmes restants et avons convenu que nos équipes respectives les traiteraient immédiatement”, a déclaré M. Frydenberg. “J’ai réitéré que l’Australie restait déterminée à mettre en œuvre le code.”

“ Attaque contre la démocratie ”: les experts craignent que la désinformation ne se développe sur Facebook sous l’interdiction des actualités

Le trésorier a déclaré que le but du code de négociation allait bien au-delà du paiement équitable du journalisme. “Il y a plus en jeu ici qu’un ou deux accords commerciaux”, a-t-il déclaré.

“Il s’agit vraiment de la souveraineté de l’Australie, il s’agit de l’Australie qui fait des lois pour les Australiens, il s’agit vraiment des règles de l’Internet et du monde numérique reproduisant les règles du monde physique.”

M. Frydenberg appelle les autres pays à soutenir l’Australie dans sa quête pour forcer les géants du numérique à payer pour des informations produites localement et publiées sur leurs plateformes.

Les nouvelles choquantes de Facebook en Australie interdisent un “ appel au réveil ” pour les gouvernements du monde.

Le chef de l’opposition Anthony Albanese a déclaré que la décision de bloquer les sites des services d’urgence était choquante.

 “Le comportement de Facebook est répréhensible”, a-t-il déclaré à ABC. “Ils ont fait beaucoup de tort à leur réputation et les entreprises comptent sur leur réputation.”

 M. Albanese a déclaré que la société devait accepter que les entreprises de médias soient payées pour du contenu afin de maintenir le journalisme en vie.

“Il est dans l’intérêt de M. Zuckerberg et de Facebook  d’accepter que les gouvernements aient le droit de déterminer le cadre réglementaire dans lequel les entreprises opèrent.”

Lorsque Facebook a bloqué le contenu des actualités australiennes, les services de violence domestique ont été “ stoppés dans leur élan ”

M. Morrison a déclaré que les dirigeants de l’Inde, du Canada et du Royaume-Uni surveillaient attentivement la réaction de Facebook au code des médias.

«Ce que fait l’Australie suscite beaucoup d’intérêt dans le monde», a-t-il déclaré.

“Ce n’est pas acceptable de se désamorcer de l’Australie parce que l’Australie est un ami sincère. Il est temps de respecter la réciprocité.

Facebook a affirmé qu’il n’avait d’autre choix que de fermer les pages des services de santé et d’urgence, arguant que le code de négociation était mal rédigé.

Facebook n’a donné aucun avis de l’interdiction des actualités, mais cela n’est pas étonnant.

Pourquoi Google achemine maintenant des millions de personnes vers les médias, alors que Facebook tire les nouvelles de l’Australie

La société a d’abord menacé d’interdire les nouvelles aux Australiens en août et a répété l’ultimatum avant une enquête du Sénat en janvier.

L’interdiction empêche les utilisateurs et éditeurs australiens de visionner ou de partager des actualités nationales et internationales.

Les utilisateurs étrangers ne pourront pas accéder aux actualités australiennes.

 Le code de négociation des médias est devant le Sénat. Il est susceptible de donner au Parlement un soutien bipartisan, malgré les critiques du parti travailliste pour la gestion des négociations avec les plates-formes numériques.

+1
2 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
SarahSaiz
13 days ago

I am making a good salary from home $1200-$2500/week , which is amazing, under a year back I was jobless in a horrible juio economy. I thank God oy every day I was blessed with these instructions and now it’s my duty to and pay it forward and share it with And Everyone, Here For MORE INFO PLEASE Just check this SITE……     𝐖𝐰𝐰.𝐉𝐨𝐛𝐜𝐚𝐬𝐡𝟏.𝐜𝐨𝐦

0

秘密翻译组G-Translators

秘密翻译组需要各类人才期待战友们的参与: https://reurl.cc/g8m6y4 🌹 欢迎大家订阅 - GTV频道1: https://gtv.org/user/5ed199be2ba3ce32911df7ac; GTV频道2: https://gtv.org/user/5ff41674f579a75e0bc4f1cd Feb. 22