46 morts et un grand nombre d’infections par le virus du PCC dans un sanatorium espagnol après vaccination contre le virus du PCC.

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

rtvi.com

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/916702/

Selon Humans are Free (18 février), le Sanatorium Notre-Dame du Rosaire en Espagne est en difficulté en raison d’un grand nombre de décès suite à la vaccination avec les vaccins Pfizer ARNm contre le virus du PCC. Tous les résidents et le personnel de la maison de soins infirmiers ont reçu la première dose du vaccin à ARNm Pfizer début janvier. Immédiatement après l’injection, la plupart des résidents des maisons de soins infirmiers sont tombés gravement malades. De façon hilarante, même après la soi-disant vaccination contre le virus du PCC, de nombreuses personnes ont encore contracté le virus du PCC.

L’Autorité sanitaire andalouse a signalé qu’au moins 46 résidents du sanatorium Notre-Dame du Rosaire sont décédés depuis janvier, alors que la capacité maximale du sanatorium est de 145. En raison du taux de mortalité élevé, le gouvernement local est intervenu début février. Cependant, le nombre de morts continue de grimper et le sanatorium est désormais géré par le ministère espagnol de la Santé. “Les mesures actuelles de désinfection et d’isolement des patients positifs ne peuvent être garanties, ce qui pose un risque imminent pour la santé publique, en particulier pour les occupants et le personnel du centre”, a indiqué un communiqué du ministère espagnol de la Santé.

Avec 28 résidents et 12 membres du personnel testés positifs la semaine dernière, les choses restent sombres, de sorte que les responsables de la santé ont annulé toutes les prochaines étapes pour les injections de vaccin à ARNm. Pendant ce temps, le syndicat de la fonction publique a reproché à la maison de soins infirmiers Notre-Dame du Rosaire de ne pas agir plus tôt. Le syndicat a déclaré que la maison de soins infirmiers n’avait pas répondu de manière adéquate après le décès de huit personnes au 18 janvier. Le 28 janvier, le nombre de morts était passé à 30.

Le ministre de la Santé, Salvador Illa, a déclaré en décembre que le ministère dispose d’une base de données de tous les citoyens qui ont refusé la vaccination à l’ARNm et que les listes seront partagées avec tous les États membres de l’UE. Les scandales concernant la vaccination à l’ARNm en Espagne continuent de se faire jour. Un agent de santé espagnol a également signalé récemment que plusieurs encéphalites dues à des injections de vaccin ARNm avaient été admises dans des hôpitaux de la région de Murcie.

Commentaires:

Le virus ravage le monde aujourd’hui. Les villes sont fermées, les économies sont en baisse et il y a beaucoup de mécontentement. Dans cette situation, de nombreux gouvernements se tournent vers les vaccins. D’une part, ils espèrent que le vaccin pourra résoudre le problème du virus du PCC, et d’autre part, ils espèrent bénéficier de l’économie des vaccins. Cependant, comme l’a souligné le Dr Yan, puisque le virus du PCC n’est pas un virus naturel, mais une arme biologique super illimitée, les vaccins traditionnels sont non seulement incapables de résoudre le virus, mais ses conséquences sont également préoccupantes. Le pourcentage élevé de décès dus à la vaccination au Sanatorium du Rosaire en Espagne a confirmé une fois de plus que les points de vue du Dr Yan sont scientifiques et justifiés.

D’une part, le virus du PCC est endémique, les gens s’effondrent presque; d’autre part, la fréquence des décès dus aux vaccins, les gens ne font pas confiance au vaccin; si le gouvernement continue de forcer l’injection du vaccin contre le virus du PCC, il est tenu d’intensifier la résistance du public, provoquant des troubles sociaux. Je crois qu’au fur et à mesure que le virus du PCC persiste, la situation devient de plus en plus grave et le vaccin ne fonctionne pas, de plus en plus de scientifiques, de gouvernements et de personnes se rendront progressivement compte qu’il ne vient pas de la nature, et la demande de la vérité va devenir de plus en plus élevé, et la résistance au vaccin ne fera que devenir de plus en plus forte. Le tournant arrive – à mesure que de plus en plus de vérités plus claires émergeront, le monde comprendra qu’il n’y a pas d’autre moyen de résoudre vraiment et complètement le problème de ce virus potentiellement destructeur de nation et destructeur humain que de trouver des responsabilités, d’obtenir les données, et trouver un remède auprès au le PCC. Il n’y a pas de temps à perdre!

+1
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments