Le directeur du renseignement canadien met en garde : Le PCC vole des secrets canadiens et fait taire les dissidents

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

iarex

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/900816/

David Vigneault, directeur du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), a averti que le PCC sape le Canada en volant de précieuses technologies canadiennes et en faisant taire les critiques de ses politiques, a rapporté CTV News le 8 février. Dans un discours prononcé mardi par le Center for International Gouvernance Innovation, a-t-il déclaré, tous les secteurs de la société canadienne doivent travailler ensemble pour contrer ces menaces.

“Pour être clair, la menace ne vient pas du peuple chinois, mais du gouvernement du PCC”, a déclaré Wignat. “Le gouvernement du PCC poursuit une stratégie d’avantage géopolitique sur tous les fronts – économique, technologique, politique et militaire”, a-t-il dit sans ambages, ajoutant qu’il “utilise tous les événements, tous les éléments du pouvoir de l’Etat, pour mener des activités qui menacent directement notre la sécurité nationale et la souveraineté … Nous (tous les secteurs) devons renforcer nos défenses. “

Une fois que l’épidémie de virus du PCC s’atténuera, les pays mal intentionnés cibleront le Canada pour «l’exploiter» alors qu’il s’efforce de récupérer son économie, a averti Wignat. Les secteurs de l’économie canadienne les plus vulnérables au cyberespionnage parrainé par l’État comprennent les produits biopharmaceutiques et la santé, l’intelligence artificielle, l’informatique quantique et l’aérospatiale. Ces technologies sont principalement développées au sein de petites entreprises en démarrage dans le milieu universitaire. Ces entreprises sont des cibles attractives car elles disposent de protections de sécurité modestes et sont plus susceptibles de rechercher des collaborations. Et ces collaborations peuvent être, et sont malheureusement, exploitées par d’autres pays.

Wignat a déclaré: “L’enquête montre que cette menace a malheureusement causé un préjudice important aux entreprises canadiennes … Dans son ensemble, elle met en péril l’économie canadienne du savoir. Lorsque nos technologies et notre savoir-faire les plus innovants sont perdus, c’est notre pays futur qui est volé. “

Les fonctionnaires fédéraux ont déclaré publiquement que le PCC a la capacité d’interférer avec le Canada, en exerçant des pressions et une influence de manière secrète et trompeuse pour atteindre ses objectifs stratégiques. L’État PCC et certains autres pays étrangers menacent et intimident régulièrement les gens du monde entier par le biais de diverses entités étatiques et d’agents non étatiques.

Un exemple notable, a déclaré Wignat, est l’opération mondiale secrète du gouvernement communiste chinois, connue sous le nom d’Opération Fox Hunt. L’opération prétend viser la corruption, mais serait également utilisée pour cibler et apaiser les dissidents du régime. Les personnes menacées manquent souvent de ressources pour se protéger et ne savent pas qu’elles peuvent signaler ces activités aux autorités canadiennes, y compris au Service canadien du renseignement de sécurité.

En outre, selon le gouvernement canadien, les campagnes de désinformation parrainées par l’État se sont emparées de l’épidémie de virus du PCC pour créer confusion et méfiance.

Commentaires:

L’article prévient que le PCC vole la haute technologie canadienne précieuse et utilise une variété de tactiques cachées pour faire taire les critiques qui menacent ses politiques. Le régime du PCC constitue une menace importante pour la sécurité nationale et la sécurité intérieure du Canada. M. Wignat, le directeur du renseignement, appelle tous les secteurs de la société canadienne à travailler ensemble pour résister à la menace posée au Canada par le régime du PCC.

Certains fonctionnaires fédéraux au Canada ont vu la grave menace posée au Canada par le régime du PCC, ont averti les ministères concernés et ont sonné l’alarme au public. Certes, certains responsables gouvernementaux voient le problème mais ne se sont pas encore prononcés, peut-être parce qu’ils sont menacés ou parce qu’ils ont peur de s’exprimer par peur de la répression.

Wignat a déclaré que les personnes menacées ne savaient peut-être pas qu’elles pouvaient le signaler aux autorités. Il est facile de voir d’après les politiques, les paroles et les actions du gouvernement canadien ces dernières années que le Canada a été fortement infiltré par le PCC. Qui peut savoir que signaler aux autorités n’entraînera ni représailles ni préjudice? Qui peut dire quels fonctionnaires sont corrompus par la Chine et lesquels sont purs?

La méfiance envers le gouvernement de la part du public canadien indépendant d’esprit est tout à fait compréhensible. Le virus du PCC a dévasté le Canada, causant des dommages et des pertes sans précédent à l’économie et aux moyens de subsistance. À mesure que les Canadiens se réveilleront, leur méfiance et leur scepticisme à l’égard du gouvernement augmenteront. Le Canada appartient aux Canadiens, et les Canadiens finiront par se lever et dire non à un gouvernement qui ne sert pas sa population.

Le PCC est la plus grande menace pour le Canada et l’ennemi des Canadiens. Nous espérons que la communauté canadienne s’unira pour lutter contre le PCC, le détruire et défendre notre belle patrie!

Lien de référence:

https://www.ctvnews.ca/mobile/canada/spy-chief-says-china-is-bent-on-stealing-canadian-secrets-silencing-critics-1.5301971

+1
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments