Le Dragon dans la pièce: les Chinois qui vous livre leurs vraies histoires sous le régime communiste chinois

Traduction: Aline Relecture: Marie

Sous-titrage: Yiyou

Lien d’origine: https://gnews.org/747419/

Bienvenue dans l’émission « Le Dragon dans la pièce ».

Je suis Pili. Aujourd’hui nous allons interviewer une jeune femme chinoise. Nous l’appellerons Xiaomei qui veut dire « Petite Sœur » en Chinois. Nous ne pouvons vous donner son vrai nom car nous devons protéger son identité face au Parti Communiste Chinois ( Aussi connu sous l’acronyme PCC ) qui cherche à museler et punir tous les critiques.

Par exemple le PCC met les ouïghours en prison, dans des centres ou des camps de travaux forcés, où ils sont soumis à des programmes d’endoctrinement, en d’autres termes, à un lavage de cerveau.

Xiaomei est une enseignante en Chine continentale, et elle est également une activiste anti PCC. Aujourd’hui, nous entendrons son histoire avec son père, qui est un membre endoctriné du Parti.

Dans l’esprit du père de Xiaomei, ou pour être plus exact, dans l’esprit des gens de sa génération, Mao Zi Dong, le dictateur brutal, qui aida le Communisme à prendre le pouvoir en Chine, est leur Dieu tout puissant. Même si Mao est mort il y a 44 ans, il est encore partout. Si vous avez eu l’occasion de voir de la monnaie chinoise, son visage est sur tous les billets !

Le père de Xiaomei n’arrête pas de la sermonner : elle devrait plus étudier les théories communistes ! La raison en est simple :  son père est né dans une famille pauvre mais il est aujourd’hui un membre de la classe moyenne supérieure. Il pense que son succès est dû au Parti. C’est le Parti qui lui a tout donné, et ce n’est pas dû à son travail acharné et sa persévérance.

Mais Xiaomei  a su dépasser la propagande car, heureusement elle a un VPN qui est un software lui permettant d’avoir accès à Internet librement, même dans un pays comme la Chine qui censure lourdement, et bloque certains sites internet avec un gigantesque pare-feu numérique.

Grâce au VPN, Xiaomei a découvert la vérité concernant tant d’atrocités commises par le PCC et celles perpétrées de nos jours. Elle a appris ce qui est arrivé sur la place Tian An Men en 1989, quand le Parti a massacré les étudiants qui protestaient pour la démocratie.

Bien entendu, Xiaomei a été choquée par ce qu’elle a appris, car en Chine Populaire, il n’y a pas beaucoup de jeunes personnes qui soient au courant des crimes perpétrés par le PCC, puisque bien sûr, on ne leur apprend pas cela à l’école. Par exemple, une étude montre que seulement 15 étudiants des universités de Pékin sur 100 reconnaissent la photo de l’homme aux tanks ( Printemps de Pékin 1989 ), celle que vous avez certainement déjà vue, j’en suis persuadée.

Après avoir appris la vérité concernant le massacre de la place Tian An Men, Xiaomei posa une question très délicate à son père.

S’il avait été au commandement des soldats du Parti ce jour-là, aurait-il encore ordonné aux soldats de tuer les étudiants protestataires, si elle avait été parmi eux ? Sa réponse fut instantanée : oui. Il lui dit qu’il aurait préféré sacrifier sa fille plutôt que sacrifier le pays tout entier ! Comme beaucoup de chinois ordinaires, qui ont subi l’endoctrinement du Parti depuis la naissance, il croit que le Parti n’avait d’autre choix que de tuer ces enfants pour protéger la Chine de la terrifiante menace de la démocratie.

Plus récemment alors que le père de Xiaomei vantait l’incroyable capacité du PCC à contrôler l’épidémie du COVID 19, Xiaomei lui a montré du doigt la vérité concernant le fait que le PCC est en fait responsable de l’empoisonnement du monde avec le virus et l’appela le CCP Virus, elle pointa les mensonges constants et le fait que les lanceurs d’alerte sont punis.

Xiaomei lista les différents mensonges du Parti en remontant jusqu’à Mao et la terreur à l’époque quand le pays était dévasté par la Révolution Culturelle et le Grand Bond en Avant. Quand elle mentionna comment Mao était en fait, en train de manger des langoustes et des porcelets rôtis pendant que le peuple chinois mourrait de faim en raison de la famine, son père est sorti de ses gonds. Il lui avait souvent raconté comment Mao avait fait le deuil de sa nourriture favorite, le porc à la sauce douce, pendant ces années-là. Aussi, son père ne pouvait pas supporter d’entendre que cette histoire ne soit qu’un mensonge. Les mains de son père commencèrent à trembler puis il la gifla. Vous allez peut-être vous demander quel genre de père ferait ce genre de chose et même donnerait l’ordre que sa fille soit tuée si elle protestait paisiblement pour la démocratie. La réponse est : mourir dans le culte de Mao est très soigneusement entretenu par le régime du PCC. Vous devez aimer le Parti plus que vos propres parents. Et oui, il y a des millions de citoyens chinois comme le père de Xiaomei, mais heureusement, il y a aussi des millions de Chinois comme Xiaomei.

Maintenant laissons la parole à cette brillante jeune femme :

Bonjour Xiaomei, ravie de te voir, je suis vraiment désolée d’apprendre ce qui t’es arrivé. Je suis sûre que beaucoup de gens se demandent : 

Comment as-tu réagi après la gifle de ton père ? Peux-tu nous dire ce qui est arrivé ensuite ?

Xiaomei : Bonjour Pili, merci de m’avoir invitée. Je peux encore me rappeler très clairement ce que j’éprouvais et ce que je pensais à ce moment, il y a environ un an. Cette nuit-là, après que mon père m’ait giflé, j’étais vraiment très choquée et je ne pouvais pas m’arrêter de pleurer. Mais j’étais également étrangement calme, car j’étais capable de voir clairement la situation et ce qui était arrivé n’était pas de la faute de mon père ; étant juste une victime de l’endoctrinement du Parti !

J’ai ressenti à ce moment-là que mon véritable père avait disparu et que c’était comme s’il était possédé par une sorte de démon, le démon du Parti. Mes mots ont clairement provoqué ce démon en lui et l’ont déchaîné.

Vous savez, si je n’avais pas prononcé ces paroles, et si le démon n’avait pas été provoqué, personne probablement n’aurait su que cette chose était en lui. C’est ma théorie, et je n’entends pas cela dans le sens de la religion ou de la superstition, mais d’un point de vue psychologique. Il a été endoctriné et il l’est toujours. Je sais que mon père m’aime énormément et je l’aime en retour, ce qui me fait haïr le Parti encore plus, pour lui avoir corrompu l’esprit. Réfléchissez à cela ! Comment un père peut-il gifler sa fille parce que sa fille a juste parlé des habitudes alimentaires de Mao ? C’est ridicule. Ce qui est arrivé est de la faute du Parti. Et j’espère qu’un jour, je pourrais retrouver pleinement mon père.

Pili : Et bien, vraiment, j’ai l’espoir que cela arrive aussi. C’est ce qui arrive à tant de personnes vivant sous le règne d’un dictateur. Vous savez, des années d’endoctrinement et de propagande perturbent l’esprit des gens et les changent.

Je comprends totalement votre sentiment aujourd’hui, car ma mère est aussi une personne très bornée. Quand je lui ai montré ce livre, écrit par le médecin personnel de Mao, le docteur Li Zhisui, qui raconte la véritable histoire de la vie de Mao ; comme par exemple le fait que tant d’esclaves sexuelles servaient le Grand Timonier ! Ma mère s’est affolée et a refusé de croire que cela pouvait être de lui dont il était question. Elle a totalement rejeté l’éventualité même qu’il puisse s’agir de lui , car elle était effrayée par l’implication même de l’acceptation de cette idée.

Et bien, je pense que votre père est pareil. Accepter que Mao festoyât et ne jeûnait pas tandis que le peuple chinois mourait de faim, l’aurait détruit parce que cela aurait impliqué qu’il vivait dans un mensonge.

Pouvez-vous nous en dire plus concernant votre relation actuelle avec votre père, depuis la gifle ?

Nous parlons par Wechat de temps à autre, mais pas encore face à face. Et il m’a fait une sorte d’excuse tordue en me disant : désolé, je n’aurais pas dû te gifler, même si tu avais tort ! Il m’a également dit que les filles ne devraient pas parler de politique et qu’elles feraient mieux de passer leur temps libre à dessiner ou à peindre.

Je lui ai dit que je l’aime ainsi que maman, et que j’aime mon pays également mais qu’en revanche je hais le Parti justement car j’aime mes parents et mon pays. Je le leur dis et je le répète, mais pourtant, ils ne comprennent pas réellement comment je peux aimer la Chine mais pas le Parti, car ils ont été endoctrinés dans l’idée que les deux ne font qu’un. Ils pensent que la Chine est le Parti et vice et versa. Apparemment ils ne peuvent pas séparer ces deux concepts pourtant différents et indépendants l’un de l’autre. Ainsi ils sont toujours très inquiets pour moi car ils pensent que je suis sur la mauvaise voie.

Et en Chine, comme en Corée du Nord également, quand les parents pensent que vous êtes sur la mauvaise voie, ou que vous avez des opinions politiques différentes, cela implique que votre futur peut être gâché ou même que votre vie peut être en danger si un jour vous étiez découvert. Mais je crois qu’un jour, mon père se réveillera. Et je ne regrette pas d’avoir confié mes pensées et mes sentiments à ma famille, même si cela a causé beaucoup de tumultes dans leur vie. Je veux aider mon père et le reste de ma famille à progressivement comprendre le mal que le Parti a fait à la Chine, à son peuple, à notre pays.

Conclusion

Pili : Xiaomei, merci de nous avoir fait part de votre opinion aujourd’hui. Laissez-moi résumer cela en disant qu’aimer la Chine est totalement différent de l’amour pour un dictateur et pour le régime brutal qui temporairement la mène à sa perte. Xiaomei et tant d’autres chinois se sont réveillés et je pense que de plus en plus de personnes nous rejoindront petit à petit en s’éveillant et en réalisant cette vérité toute simple.

Nous savons que le père de Xiaomei aime sa fille, mais le Parti non seulement pollue l’air, l’eau et la terre, mais aussi le cœur et l’esprit des gens.

Nous le peuple, voulons que le gouvernement chinois arrête de mentir, de manipuler, d’empoisonner et de tuer les gens en Chine et dans le monde entier, et nous ne nous arrêterons pas tant que ce rêve ne sera pas devenu réalité.

Merci d’avoir regardé « le Dragon dans la pièce « , le moment de penser, de poser les questions et de s’exprimer !

À la prochaine fois…

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

喜马拉雅巴黎七星农场

欢迎战友加入我们: https://discord.gg/mM4pXyJJAx Jan. 17