[VOG MLG] Actualités du jour sur la pandémie du virus du PCC Ep 299-300

Pompeo fait son lobbying dans le monde entier, “Nous devons veiller à ce que le prochain siècle ne soit pas le siècle du PCC et qu’il ne soit pas dominé par un pouvoir totalitaire, mais un siècle dirigé par des gouvernements qui croient en l’état de droit, en l’ordre, et en souveraineté nationale libre, ce qui consiste nos valeurs fondamentales !

Hong Kong a arrêté Eddie Chu Hoi-dick et trois autres anciens démocrates du Conseil législatif ; ils sont accusés d’avoir éclaboussé la salle du Conseil législatif et la salle de conférence en juin de l’année dernières afin d’empêcher la troisième lecture de la loi sur l’hymne national.

Des villas démolies à Changping, Pékin. Un grand nombre de policiers anti-émeute ont été déployés pour réprimer les contestants.

Le système de retraite du PCC est en fait une combine à la Ponzi. Sur la plateforme du Parti communiste chinois, un expert économique a laissé entendre que selon le mode de fonctionnement actuel, le système de retraite allait s’effondrer.

Les données sur les céréales du PCC sont falsifiées et la Chine dépend fortement des importations : Le Bureau général du Conseil d’État a récemment émis un avis pour “empêcher la désgrainisation des terres cultivées et stabiliser la production de céréales”.

Le PCC a d’abord émis la COVID-19 pour perturber les ordres social, économique et politique de divers pays, et il propose maintenant de fournir le vaccin au monde entier. Le coronavirus fait partie de la « Guerre hors limites » entreprise par le PCC à l’encontre des États-Unis.

Les médias américains ont révélé que les États-Unis avaient formulé une grande stratégie dans un livre bleu pour relever le défi du Parti communiste chinois, et les médias l’ont qualifié de New Kennan Telegraph qui débuta la guerre froide.

(Maire Rudy Giuliani, Morningswith Maria, le 17 novrembre) Aujourd’hui, nous allons entamer la partie juridique de l’affaire, et franchement, c’est une affaire que nous aimerions voir arriver à la Cour suprême, donc nous sommes prêts à perdre certains de ces procès,  nous allons faire appel, et jusqu’à la Cour suprême. Prochainement, nous aurons le Wisconsin, et ensuite la Géorgie. Et nous aurons trois autres juste après.

(Steve Bannon, le 16 novembre) La troisième semaine de janvier 2017, à Davos, au Forum économique mondial, c’était Xi qui avait dit qu’à ce moment-là, le seul problème que l’on avait à l’horizon était le populisme et le nationalisme  (Mondialisation et le libre marché). Deux jours plus tard, Donald J. Trump prononça son discours inaugural (Make America Great Again, démanteler  les règles actuelles du libre-échange). Il s’agit de deux courants qui s’opposent.

(Miles GUO, le 19 novembre) Le président Trump peut gagner de différentes manières. Un si grand pays, comme les Etats-Unis, manipulé par le PCC, par le biais des fraudes aux votes, des logiciels malveillant, des bulletins de vote truqués avec des noms décédés, ou des chiffres falsifiés… Il suffit qu’une seule fraude soit prouvée pour mettre un terme à cette élection présidentielle.  C’est pourquoi j’ai osé dire, avant tout le monde, « L’élection présidentielle de 2020 est une course que le président Trump mène contre Xi Jinping et Wang Qishan. »

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments