Le président Trump limoge le chef de l’agence américaine de cybersécurité

 Groupe de Montréal Himalaya

Traducteur: 月亮之上 

Editeur: XM

Source de l’image: rbc

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/570057/

Le 17 novembre, le président Trump a annoncé le limogeage de Chris Krebs, directeur de l’Agence américaine pour la cybersécurité et la sécurité des infrastructures (CISA).

Le président Trump a déclaré: «Les récentes déclarations de Chris Krebs sur la sécurité des élections américaines de 2020 étaient très inexactes en raison des violations massives et des fraudes qui se sont produites. Par conséquent, à compter d’aujourd’hui, renvoyez Chris Krebs, directeur de l’Agence américaine pour la cybersécurité et la sécurité des infrastructures. “

Le président Trump a clairement indiqué que ces violations comprenaient le vote pour les personnes décédées, l’exclusion des observateurs des bureaux de vote, l’échange de voix et l’utilisation du système de vote pour modifier les votes.

L’élection présidentielle américaine se termine le 3 novembre. Cependant, en raison du taux de participation record et de près de 100 millions de personnes votant par correspondance, le décompte des voix a été soi-disant retardé. Les résultats de l’élection n’ont pas encore été officiellement annoncés. Mais le 7 novembre, les médias grand public américains, qui sont fermement contrôlés par le PCC, ont annoncé subjectivement la victoire de Joe Biden aux élections générales.

Le président Trump a déclaré que Joe Biden avait réussi à gagner en raison de la fraude, des médias mensongers et de la mauvaise réputation du système électoral de Dominion.

Toute l’élection présidentielle américaine 2020 est profondément manipulée par le PCC dans les coulisses, et il fait tout ce qui est en son pouvoir. Parce que l’élection américaine est définie par la haute direction du PCC comme la «bataille ultime», le PCC a activé les forces obscures du monde et a essayé d’utiliser tous les moyens pour faire élire son agent Joe Biden, cela comprenait diverses fraudes telles que des bulletins de vote par correspondance, les logiciels de vote et les faux bulletins.

Le 15 novembre, le président Trump a déclaré: «J’ai remporté l’élection présidentielle de 2020 aux États-Unis. La violation de la Constitution lors de l’élection présidentielle américaine a atteint un niveau sans précédent».

Cependant, la CISA a affirmé que l’élection présidentielle américaine de 2020 était la plus sûre de l’histoire des États-Unis. C’est un mensonge dénudé qui a été perforé à maintes reprises face à des preuves constamment exposées de fraude électorale.

C’est le deuxième haut fonctionnaire de l’administration à être licencié, après que le président Trump ait annoncé la semaine dernière qu’il licenciait le secrétaire à la défense Mark Esper.

Le PCC est profondément impliqué dans le déploiement des États-Unis depuis de nombreuses années. Avec le plein soutien et la coopération du Mouvement des Lanceurs d’Alerte, le marais du gouvernement américain s’est lentement drainé. Il est devenu évident que le PCC est la main noire dans les coulisses, qui est une guerre sans restriction à grande échelle lancée par le PCC avec l’intention de détruire le système démocratique américain et de contrôler les États-Unis.

La paix mondiale ne peut être rétablie que par l’élimination rapide du PCC.

Lien de référence:

https://www.reuters.com/article/us-usa-election-trump-krebs/trump-fires-top-u-s-election-cybersecurity-official-who-defended-vote-idUSKBN27Y011

+1
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments