Joe Biden joue la carte du «virus du PCC» et menace le président Trump de transférer le pouvoir avec «plus de morts»

 Groupe de Montréal Himalaya

Traducteur: 月亮之上 

Editeur: XM

Source de l’image: NPR

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/568528/

Le 17 novembre, les médias ont rapporté que le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine, Joe Biden, qui pensait avoir été élu, a publié une déclaration selon laquelle si le président Trump entrave le bon déroulement du transfert de pouvoir, la capacité des États-Unis à résister à la nouvelle pandémie du virus de la couronne et à accéder au vaccin COVID-19 pourrait être compromise.

Joe Biden a déclaré aux journalistes lors d’un événement sur l’impact économique d’une pandémie: “Si nous ne coordonnons pas le transfert du pouvoir, davantage de personnes pourraient mourir, et si vous attendez le 20 janvier pour le transfert du pouvoir, les États-Unis perdront un mois et demi, et surtout, la coordination du transfert de pouvoir doit être maintenant … -Maintenant ou dès que possible. ” Cela montre à quel point Joe Biden est désespéré d’acquérir le pouvoir gouvernemental et de remplacer le président Trump.

Comme l’ont noté les médias, il s’agit de l’une des tentatives “les plus décisives” de Joe Biden pour faire pression sur le président Trump et le contraindre à admettre sa défaite aux élections de 2020. Comme les résultats officiels du vote présidentiel américain en 2020 n’ont pas encore été publiés, le président Trump conteste les résultats dans plusieurs États et a accusé Joe Biden de fraude électorale.

Pendant la campagne, Joe Biden a accusé le président Trump d’être incapable de faire face à la propagation du coronavirus. S’exprimant dans le Delaware le 16 novembre, le démocrate a rencontré des dirigeants syndicaux et des cadres supérieurs de grandes entreprises comme Microsoft et General Motors, et Joe Biden veut rallier le soutien des entreprises et des syndicats pour mettre en œuvre son plan de lutte contre la propagation de l’épidémie et l’utiliser pour obtenir des financements, notamment par une augmentation des impôts.

L’élection présidentielle américaine s’est terminée le 3 novembre. Aucun résultat officiel n’a encore été annoncé, mais le 7 novembre, les grands médias ont déclaré Joe Biden vainqueur de l’élection.

Le 15 novembre, le candidat républicain à la présidence des États-Unis et actuel président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré : “J’ai remporté l’élection présidentielle de 2020 aux États-Unis, et les violations de la Constitution lors de l’élection présidentielle américaine ont atteint un niveau sans précédent”.

Joe Biden a utilisé le virus du PCC et l’économie américaine pour menacer le président Trump. Cela montre l’urgence de l’intention du PCC de faire élire Joe Biden, d’autant plus que le moment où l’administration Trump a porté un coup important au PCC et s’en est dissociée se rapproche de plus en plus, ce que le PCC appelle “la bataille ultime”. Le fait que le PCC produise le virus et manipule l’élection présidentielle américaine est constamment révélé.

La coercition impuissante et fausse de Joe Biden n’a pas fonctionné. Les coups durs de l’administration Trump contre le PCC viendront par vagues, et le PCC avait peu de temps!

Lien de référence: https://www.ft.com/content/ee58360a-eca8-47aa-ac86-3665e918539a

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments