Au nom de la prévention sanitaire, la Chine entre dans la nouvelle ère de fermeture des frontières

Auteur: GG Traduction: Ikonic

Relecture: Marie Image: Kunlunzhu

Un article publié par le site Chinanews.com le 12 novembre 2020 a souligné que le Bureau de l’Immigration chinois va réduire les flux de passagers à l’immigration chinoise ciblant les voyages non-indispensables afin d’éviter l’importation de cas de Covid venant de l’étranger. Toutes les demandes de documents de voyage seront traitées avec plus de rigueur, pour les habitants en Chine continentale qui voyagent pour les motifs de tourisme, de visite familiale et visite amicale et tous les voyages non-indispensables et non-urgents sont déconseillés et limités.

L’annonce a été faite par le vice-responsable du Bureau de l’immigration Yin Chengji lors de la conférence de Presse de la Force de Prévention sanitaire pour les efforts de contrôle et de prévention des maladies hivernales du Mouvement patriotique du Conseil d’état pour l’intensification des mesures de santé. La situation sanitaire internationale s’aggrave, empêcher des cas de malades étrangers d’entrer en Chine est la priorité absolue du Bureau d’immigration tout en prenant en considération les flux générés par Nouvel l’An Chinois, il faut continuer à appliquer les mesures de restriction de l’immigration et ” les quatre nouvelles restrictions “: la restriction aux frontières douanières; la restriction des voyages individuels  non- indispensables comme la restriction des mouvements de frontaliers ; le contrôle des transports publics; la répression aux voyages illégaux d’individus sans papiers .

L’annonce a suscité de nombreuses réactions chez les chinois expatriés. La mise en application de la nouvelle mesure va stopper les voyages courants des habitants chinois à l’étranger au nom de la prévention de l’épidémie, c’est le début de la nouvelle ère de fermeture des frontières chinoises.

Au nom de crise sanitaire, les mesures de restrictions vont rendre difficile les chinois expatriés de rentrer au pays alors qu’en même temps elles empêchent les chinois en Chine continentale de faire la demande de papiers de voyage, pour quitter de pays sans se justifier.

En empêchant les chinois de quitter le pays, l’autorité chinoise pourrait réduire les services de change à la banque, soulager en même temps la pression sur sa réserve de change déjà affaiblie par la diminution des exportations.

Les mesures restrictives prennent les chinois en otage en cas d’une guerre sino-américaine ; les 1.4 milliards de chinois seront la monnaie de change du PCC. Pour les chinois expatriés qui n’ont pas suivi le Mouvement des Lanceurs d’Alerte, qui refusent d’admettre la laideur du PCC et la vérité sur le virus du PCC, qui font confiance à la propagande et à la victoire sanitaire de la Chine il sera difficile pour eux de ressortir du pays. A moins d’être détenteur de passeport d’un autre pays, une carte de séjour et un visa dans valides ne seront pas garant de la possibilité de quitter le pays.

La stratégie dite ” cuire la grenouille dans l’eau frémissante ” fonctionne à merveille. Au début de l’épidémie, la Chine a renforcé le contrôle des chinois du continent. Face à une telle catastrophe, le peuple accepte que le gouvernement utilise plus de force pour les protéger. Peu importe que ce soit sous régime démocratique ou totalitaire, la majorité tolère les mesures liberticides.

Le virus du PCC a changé la façon de vivre des chinois du continent, le confinement succède au couvre-feu et à la quatorzaine d’isolation, on voit venir le code-barres de santé qui menacent les informations personnelles et la liberté. D’un côté la propagande chinoise se vante de sa victoire sanitaire, de l’autre côté, il faut toujours un code-barre de santé pour fréquenter les lieux publics.  Si l’affaire des émeutes au Xinjiang en juillet 2009 a donné le prétexte au PCC de lancer sa répression sur les Ouïgours; aujourd’hui la Chine communiste est en train de faire la même chose envers les chinois avec la crise sanitaire.

Bref, les quatre restrictions signifient que le contrôle s’avère encore plus strict, la liberté de circulation sera réduite d’autant plus. Le Mouvement et Lude Média ont déconseillé aux frères d’arme de rentrer en Chine et les difficultés pour ressortir du pays sont maintenant confirmées.

Les quatre restrictions sont aussi des mesures d’urgence avant la guerre car le PCC est tout à fait conscient qu’un duel sino-américain est inévitable ; il faut cadenasser le peuple et fermer les frontières. Le Mouvement conseille fortement aux compatriotes chinois de suivre les évolutions de près afin d’éviter de devenir martyres du régime et de se préparer aux challenges à venir.

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments