La campagne du président Trump vient de commencer

 Groupe de Montréal Himalaya

Traducteur: 月亮之上 

Editeur: XM

Source de l’image: 1zip

Traduit de l’article https://gnews.org/zh-hans/540059/

Les élections américaines de 2020 sont arrivées à ce point, le président Trump menant jusqu’à minuit le 3 novembre, et après que certains États ont cessé de compter les votes, les résultats se sont inversés du jour au lendemain, les démocrates créant l’illusion de plus de votes pour Biden au petit matin du 4 novembre par des bulletins de vote frauduleux et le dépouillement. Sous le contrôle du Parti démocrate du blocage de la vérité par les médias de haute technologie et sociaux et des fausses prétentions des médias traditionnels de gauche, le président Trump ne dispose que d’un seul moyen désespéré pour défendre tranquillement ses droits par des poursuites judiciaires pour fraude, et tombe dans une position très passive. La situation nationale et internationale lui est très défavorable.

Un processus électoral aussi bizarre et comique est odieux et inquiétant, mais ce n’est pas sans raison; c’est le résultat d’une longue histoire d’infiltration, d’attaque et de contrôle des communistes chinois sur les États-Unis, un facteur de fond qui ne peut être ignoré lors des élections de 2020.

En 2015, des hackers militaires chinois ont piraté le système informatique de l’Office of Personnel Management du gouvernement américain et volé les informations d’identité de millions d’employés du gouvernement fédéral américain. En 2017, l’armée du PCC a envahi à nouveau la société d’évaluation du crédit Equifax et a volé les informations personnelles de 150 millions d’Américains.Les informations personnelles de tout adulte américain pourraient être volées par le PCC. Les deux tentatives de piratage, combinées aux informations collectées par Douyin et WeChat, ont abouti au comportement des citoyens américains dans un état de transparence devant le PCC. Le PCC comprend les finances, la santé et les passe-temps de chacun et peut tenter et contraindre les citoyens américains à tout moment au besoin pour les forcer à travailler pour le PCC. C’est la raison pour laquelle les chefs des départements du gouvernement américain tels que VOA, FBI et même le ministère de la Défense sont toujours pro-communistes malgré le remplacement.

Le 28 octobre, la Cour suprême a statué que les bulletins de vote de Pennsylvanie étaient inclus dans le décompte trois jours après le jour du scrutin. Le juge Barrett, qui venait d’être nommé par le président avec de grandes attentes du public, n’a pas participé aux délibérations. C’était un acte nu et scandaleux de tromperie et de trahison. L’abstention de Barrett est le résultat direct du résultat désordonné des élections d’aujourd’hui et offre un espoir extrêmement sombre au président Trump de résoudre enfin le différend électoral par des moyens légaux.

Maintenant, la situation à laquelle le président Trump est confronté est que du niveau fédéral au niveau local, il n’y a aucun département ou agence en qui il puisse faire confiance et compter. Personne ne sait si ces départements et institutions sont ou seront contrôlés par le PCC et dans quelle mesure ils sont infiltrés et contrôlés; à l’exception de Navarro, Bannon et Giuliani, presque personne n’est disponible pour lui. Parmi les trois, Bannon est le représentant des civils et Giuliani est l’incarnation de la loi. Les deux constituent une menace pour les intérêts acquis des élites de Washington et de Wall Street qui sont en collusion avec le PCC. Ces intérêts particuliers ne font pas de distinction entre les croyances et le Partisanisme, quelle que soit la profession, se concertent secrètement pour boycotter conjointement les élections du président Trump en 2020 et chasser les étrangers qui envahissent Washington.

Au cours des quatre dernières années, le président Trump n’a pas eu une compréhension claire et vraie des menaces et des torts du PCC. Il a confiné sa contre-attaque contre le PCC avec bienveillance dans le domaine économique et limité à une guerre commerciale. Et ce genre de coup qui lui semblait puissant était aussi comme une poigne de fer frappant un mur de coton, et le pouvoir était dissipé par les forces obscures aux États-Unis. Les résultats limités obtenus dans la guerre commerciale ont finalement été renversés par la libération du virus par le PCC et la guerre biologique ultra-limite lancée. Par rapport à son élection à la présidence en 2017, le déficit commercial actuel entre la Chine et les États-Unis n’a pas diminué, mais augmente.

Face à l’étranglement du président Trump par les forces obscures des États-Unis contrôlées par le parti communiste chinois lors des élections générales, il est concevable que dans le cadre institutionnel existant et les solutions établies, sa prochaine réponse soit comme un coup de poing en coton sur le mur de fer, qui ne peut produire aucun effet. Ou comme des insectes frappant des toiles d’araignée et des animaux piégés dans les marécages, le sens de la lutte n’est qu’une sorte de lutte futile. Plus vous luttez, plus vous vous enchevêtrez et plus vous vous enfoncez. Après avoir épuisé toutes vos forces avec le dernier souffle d’air, toute l’équipe a subi une catastrophe.

C’est une époque où toutes sortes d’agents et de courtiers en puissance, même des membres de la famille, viennent négocier au nom du Parti communiste chinois (PCC), offrant des compromis, des contreparties et des promesses de bénéfices immédiats et futurs. Mais il suffit de voir la duplicité du Parti communiste chinois dans ses négociations avec Hunter Biden, de voir les résultats de l’encadrement par le Parti communiste chinois du Chen Shui-bian de Taiwan et du Park Geun-hye de Corée du Sud, de demander à un étranger qui connaît un peu l’histoire moderne de la Chine, de demander à un Chinois ordinaire qui connaît un peu la Chine, ou de s’asseoir et de se rappeler tranquillement chaque détail de vos transactions avec le Parti communiste chinois au cours des quatre dernières années. Avec chaque mot que les dirigeants et les représentants du PCC ont dit, vous comprendrez que le PCC est le groupe d’animaux le plus indigne de confiance de la planète, et un groupe d’asticots sans humanité parmi les humains. Même si vous croyez en un de leurs signes de ponctuation ou en un morceau de papier, le résultat sera la mort sans funérailles, et votre famille et votre équipe tomberont en enfer, et que l’Amérique ne sera jamais grande, et que le peuple américain sera toujours esclaves, et que le monde sera plongé dans les ténèbres éternelles.

Quelle direction prendre, pour les États-Unis, et pour le monde, en ce moment, tout dépend de la décision du président Trump, en une seule réflexion.

En fait, si l’on regarde au-delà de Washington et au-delà du système politique, on voit que les faits et l’espoir sont loin d’être aussi sombres et pessimistes: le président Trump a son grand pouvoir, et c’est l’opinion publique – le soutien du peuple!

Source de l’image:112.ua

Le président Trump a le soutien de l’armée américaine et, depuis quatre ans, il a augmenté le budget de la défense, non seulement pour améliorer le traitement de l’armée, mais pour défendre la dignité et la grandeur des États-Unis. Les soldats américains se voient confier la responsabilité et la mission de garantir la sécurité du pays et de son peuple, sur toutes les bases militaires, sur tous les navires de guerre, dans toutes les positions de combat du monde. Maintenant, leurs votes sont arbitrairement jetés et détruits. Ils n’accepteront pas que leur volonté soit altérée, ils n’accepteront pas qu’on leur vole les résultats qu’ils ont défendus avec leur sang et leur vie.

Source de l’image:stylemagazine.com

Le président Trump a le soutien de la police américaine. La police américaine est l’épine dorsale de la loi et de l’ordre. Ils sont l’incarnation de la justice et de la conscience. Leur volonté peut être supprimée par un ou deux directeurs généraux, ou contrôlée par des représentants, mais comme un dans l’ensemble, ils distinguent le bien du mal et recherchent la justice. Ils ne permettront pas que les traîtres du pays ne soient pas tenus responsables ou ne soient pas punis.

Source de l’image:news.wsiu.org

Le président Trump a le soutien du peuple américain. Ce soutien se reflète dans la comparaison entre les dizaines de milliers de personnes auxquelles il a assisté à chaque rassemblement de campagne et les 10 ou 20 personnes du rassemblement de Biden. Selon cette comparaison, si vous supprimez les faux votes émis par les démocrates avec des personnes décédées et de fausses identités, et si vous ajoutez les votes du président Trump qui ont été perdus, abandonnés, détruits et comptés par malveillance sous le nom de Biden par le logiciel de comptage des votes, les 70 millions de votes qu’il a obtenus ne représentent peut-être qu’une fraction du nombre réel. Le nombre de votes électoraux qu’il obtiendra ne sera pas de 200, mais pourra dépasser 400.

Cependant, ces opinions publiques ont été déformées et dissimulées par de faux médias et des médias sociaux de haute technologie.

Ce que le président Trump doit faire est de montrer ces opinions publiques au monde, d’avertir les voleurs d’arrêter de voler et de détourner la volonté du peuple, et d’utiliser le pouvoir du peuple pour sauvegarder et rendre justice.

Donc, pour le président Trump, ce n’est en aucun cas le moment de dissoudre l’équipe de campagne, mais plutôt le moment de commencer à rallier les troupes. La campagne n’est pas terminée, elle ne fait que commencer. Il doit continuer à participer à des rassemblements partout, réveiller les gens à la fraude électorale, les inciter à défendre leurs droits, à enflammer leur passion d’aimer et de défendre l’Amérique jusqu’à ce qu’ils récupèrent la justice qui est la leur.

Pour cette raison, je voudrais dire au président Trump:

N’allez pas dans les coins de la toile de l’araignée, ciblez le PCC, la grosse araignée noire au centre de la toile, et attrapez-la pour obtenir tous les indices et matériaux qui sont de collusion avec elle, exposez les forces obscures qui trahissent l’Amérique et son peuple et obtiennent le soutien du peuple américain.

Fermez le consulat du PCC aux États-Unis, expulsez tout le personnel de recherche du PCC des institutions officielles et privées des États-Unis et examinez l’identité de ceux qui ont des contacts anormaux avec ces institutions et ce personnel.

Mettre immédiatement en œuvre la “Loi de Hong Kong” et retirer le dollar de Hong Kong et le RMB du système commercial du dollar américain.

Mettez immédiatement en œuvre la loi Magnitz, imposez des sanctions aux fonctionnaires du PCC et à leurs familles et gèle leurs avoirs aux États-Unis.

Un avertissement de 72 heures a été donné pour détruire complètement les installations militaires établies par le parti communiste chinois sur les îles de la mer de Chine méridionale et pour maintenir l’ordre et la sécurité normaux de la navigation internationale.

Un avertissement de 72 heures a été donné pour permettre et accepter l’accès à l’équipe d’enquête internationale dirigée par les États-Unis au laboratoire P4 de Wuhan pour enquêter sur la vérité sur le nouveau coronavirus, sinon, le Parti communiste chinois devrait être tenu responsable des dommages à la santé et de la mort des citoyens américains infectés par le nouveau coronavirus.

Monsieur le Président, Dieu vous a donné quatre ans pour traiter avec le PCC en raison de votre indécision et des occasions manquées, c’est votre manque d’accomplissement qui a créé le résultat et la situation désordonnée de l’élection d’aujourd’hui, vous ne pouvez pas vous permettre de manquer les deux derniers mois de votre mandat. Comme l’a dit le Dr Yan Limeng, nous manquons de temps ! Si le PCC n’a pas à payer de prix pour ses absurdités, pour sa destruction de l’Amérique et pour les dommages qu’il a causés à la vie et à la santé du peuple américain, la prochaine chose que vous saurez, c’est que le peuple américain lui-même saignera dans le chaos et les conflits que le PCC a créés.

Monsieur le Président, n’hésitez pas, doute, vous n’avez aucune issue. Ne prenez pas de risques et attendez d’eux qu’ils vous laissent seuls, vous et votre famille. Il y avait un général nommé Zhang Guangsheng de la dynastie Tang de Chine qui était toujours exécuté après s’être rendu au gouvernement. Avant son exécution, il s’est repenti et a dit: “À l’avenir, les gens devraient se souvenir qu’une fois que vous avez commencé quelque chose, vous ne pouvez pas l’arrêter au milieu.”

Vous avez choisi de venir à Washington il y a quatre ans pour assécher le marais, vous devez vous battre jusqu’au bout. Sortez, montrez votre esprit et votre persévérance comme vous avez fait cinq rassemblements par jour en ces jours-là; montrez votre détermination et votre détermination comme vous avez pris la décision d’interdire les vols avec le Parti communiste chinois le 30 janvier. Sortez.

Contrairement à avant les élections, maintenant vous n’allez pas seulement dans les États rouge profond et swing pour dire aux électeurs votre courage et votre détermination, vous allez également dans les États bleu profond pour dire aux gens des États bleu profond la vérité, tout comme Jeanne d’Arc l’a fait, un homme a réveillé et sauvé le peuple français; juste au moment où Napoléon rentrait en France de la prison d’Elbe, un homme marcha jusqu’au 5e régiment de l’armée gouvernementale et dit à haute voix “Soldats, je suis votre maréchal”, l’Amérique a aujourd’hui besoin d’une Jeanne d’Arc pour sauver le pays et a besoin d’un Napoléon pour unir le peuple. Vous seul pouvez sauver l’Amérique. Vous seul pouvez invoquer et encourager le peuple américain à se lever et à se battre. Monsieur le Président, veuillez vous lever et nous conduire dans le combat.

Dieu vous regarde, le peuple américain vous regarde, les forces droites du monde vous regardent, l’avenir vous regarde, et vos enfants et petits-enfants vous regardent!

Monsieur le Président, ne faites jamais confiance au Parti communiste et aux politiciens de Washington. Tout ce que vous pouvez faire confiance, ce sont les gens et l’opinion publique. Face au rassemblement de supporters qui commence à apparaître, on ne peut pas rester assis et regarder, ni même aller au golf pour s’échapper. Les gens ont besoin de voir votre attitude, votre détermination et votre courage. L’opinion publique a besoin de votre forte volonté pour condenser, inspirer et mobiliser.

Dites aux Américains que s’ils vendent leur conscience et leur âme pour un petit sac de plaques de cuivre, les sacs de votes qu’ils se débarrassent aujourd’hui deviendront une pelle pour enterrer vivants leurs enfants et petits-enfants demain.

Dites au peuple américain qu’il ne doit pas rester assis comme un passager de bus et laisser un gangster mettre tout le monde à sac ; il ne doit pas permettre que les choses qui se sont passées dans la Chine PCC se produisent aux États-Unis, où 1,4 milliard de personnes sont réduites en esclavage et massacrées par quelques centaines de familles.

Dites au peuple américain que la liberté n’est jamais gratuite. Face à la guerre avec le PCC, le peuple américain n’a d’autre choix que de se battre. Ils doivent être prêts à endurer des pénuries temporaires, le marché boursier baissera et les prix augmenteront dans une certaine mesure; pour lutter contre les forces obscures des États-Unis qui sont de connivence avec le PCC, ils ont besoin de détermination et de courage pour courir sur le champ de bataille et donner leur vie. Tout comme vous l’avez fait, chaque site de rallye est votre champ de bataille.

Dites au peuple américain que même si vous échouez, même si vous vous sacrifiez, au moins vous vous êtes battu. S’ils ne se lèvent pas aujourd’hui, ils ne se lèveront jamais demain. Ils perdront à jamais les élections, les armes, la parole, les droits et la liberté!

Dites au peuple américain de ne pas faire confiance aux politiciens d’autres pays, qui, comme l ‘«élite» parasite à Washington, sont de mèche avec le Parti communiste chinois et ne peuvent pas représenter leur peuple. Ne croyez pas aux résolutions des Nations Unies. Le sort des États-Unis ne peut être décidé que par le peuple américain lui-même. Le gouvernement des États-Unis a toujours été, et devrait toujours être, un gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple!

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments