BGY – Plan de guerre hors-limite du PCC pour contrôler le monde (11) – Propagande et fraude le jour du scrutin

Auteur : 庚子灭共(文瑞) Éditeur : 孔雀 & Marie

Le Parti communiste chinois (PCC) s’est préparé depuis des décennies à une stratégie de guerre hors-limite, son rêve le plus fou étant de mettre à la Maison Blanche un président qui opère comme un agent du PCC. Joe BIDEN est le candidat parfait. Grâce aux tactiques BOJ ( BGY ), c’est-à-dire par le contrôle de l’information ( code B-leu ), l’argent ( code O-r ) et la corruption sexuelle ( code J-aune ), le PCC a la famille BIDEN sous contrôle et s’approche de la réalisation de ce rêve.

« Votez Trump, drainez le marais ! » twitte M. Giuliani deux jours avant le scrutin. Alors que Joe BIDEN se relâchait dans la campagne, ce furent les forces de l’ombre qui continuèrent la campagne pour lui. Aucun groupe n’a agi avec autant de véhémence que les médias traditionnels. La confiance de XI Jinping que Biden puisse remporter les élections est en partie basée sur le contrôle complet du PCC sur les sociétés de médias, les utilisant pour sa propagande, et pour pratiquer sa censure mondialement, réalisée également par la pratique de la stratégie de corruption BOJ.

La couverture médiatique grand public « Biden contre Trump » suit les récits officiels du PCC, le comportement des médias et des forces autour de BIDEN adopte le style du PCC. Alors que Trump gagnait dans les États susceptibles de changer de majorité, les allégations de « fraude » sont entrées en jeu. Ceci dans les États virant républicain où les démocrates au pouvoir ont soudainement cessé de compter les bulletins de vote avant de clore le scrutin pour la première fois de l’histoire. Après la reprise du décompte, presque tous les votes postaux « nouvellement arrivés » dans le Wisconsin et le Michigan étaient pour Biden. Au Michigan, 138 339 nouveaux votes pour Biden, 0 pour Trump ou d’autres candidats simultanément à la série de victoires de Trump se dessinant au fil du comptage des votes. Le camp de Biden n’a pas réussi à faire tomber Trump avec l’histoire de la pandémie, mais a utilisé cette situation particulière et historique pour justifier des bulletins de vote par correspondance qui pourraient être facilement manipulés. Cela explique l’ancienne enquête du centre de recherche PEW: 58% des partisans de Biden et 17% des partisans de Trump voteraient par courrier, environ 60% des partisans de Trump et seulement 23% des partisans de Biden prévoyaient de voter en personne le jour du scrutin.

Un tel acte de violence mensongère et de tricherie est clairement du style du PCC qui a promis une fois de faire de la Chine un pays démocratique comme l’Amérique. Au lieu de cela, il règne par la propagande et essaye de réaliser l’inverse; créer une Amérique inféodée au CCP . Après les Jeux olympiques de Pékin de 2008, le PCC s’est lancé dans une campagne de plusieurs milliards de dollars intitulée « Global Media Influence » pour développer davantage son influence et élever son statut international. Comme XI Jinping l’a déclaré dans un discours de 2016, « où que se trouve l’audience, où qu’ils soient, c’est là que les reportages de propagande doivent étendre leurs tentacules ». Les médias critiques ont disparu; le Parti est devenu la seule source d’information. Et son ambition est maintenant d’étendre ses tentacules au cœur de l’élection américaine.

Au long de réalisation du programme tactique BOJ, le PCC a établi des liens financiers avec les médias traditionnels tels que le New York Times, le Washington Post, CNN, MSNBC & NBC, ABC, Bloomberg ; ce qui explique pourquoi la communication sur la Chine communiste lui a été favorable même pendant le développement de la pandémie qu’elle a fabriquée . Sarah Cook a noté dans un rapport de Freedomhouse.org, « Le mégaphone mondial de Pékin », que le PCC a dans sa boîte à outils technologique la 5G, le Big Data, des applications comme Tik-Tok et WeChat, qui sont toutes des armes opérationnelles pour gagner la guerre de l’information.

Le secrétaire général XI Jinping a déclaré la « guerre ultime » autour de l’élection présidentielle américaine de 2020 et s’est vanté auprès de ses fidèles que Joe BIDEN gagnerait. En réponse, le Mouvement des Lanceurs d’Alerte a lancé un combat de deux semaines pour exposer la stratégie de guerre hors-limite du PCC et les développements de ses tactiques de corruption BOJ ( BYG ) à travers et contre le monde. Cela a commencé la dernière semaine d’octobre; en conséquence, la preuve criminelle de la famille Biden fut rendue publique. Plus de renseignements et de preuves traités par le Mouvement indiqueront bientôt le rôle du PCC dans les mouvements ANTIFA, BLM et « Red Mirage » en sus de la propagande et de la fraude électorale. La collusion CCP-Biden est dévoilée, mais le « marais profond » ( entendre l’ État profond corrompu ) n’abandonnera pas. La propagande et la fraude ne s’arrêtent pas aux élections. Mais il y a des combattants en toute première ligne pour révéler ces vérités qui aident l’Amérique à distinguer le bon chemin à suivre …

Envoyer des commentaires

Articles précédents :

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

喜马拉雅巴黎七星农场

欢迎战友加入我们: https://discord.gg/mM4pXyJJAx Nov. 05