Le deuxième accord de Hunter Biden avec la Chine du PCC – Bohai Huamei(2)

Extrait du rapport Typhoon Investigations

Autheur: Guangchang Xiaoge   Traducteur: Nathalie 

Relecture: Marie Illustration: Qian niao

Le 4 décembre 2013,Hunter a accompagné Biden lors de sa visite officielle en Chine. Le voyage de Hunter a coïncidé avec la visite officielle du président ukrainien Viktor Ianoukovitch à l’État communiste.

Au cours de cette visite, le PCC et l’Ukraine ont signé un certain nombre d’accords commerciaux visant à promouvoir le commerce et les investissements entre les deux parties.

Et certains des accords entre le PCC et des sociétés ukrainiennes ont des liens avec des sociétés dans lesquelles Hunter est connu pour avoir été impliqué, comme la Bohai Commodity Exchange, qui appartient au gouvernement local qui possède une partie de la Bohai Industrial Investment Fund Management Co.

Le 16 décembre 2013, une semaine après la visite de Biden et Hunt à Pékin, selon les dossiers de “ l’Autorité de régulation du marché ” du PCC  ( ” SMRA ” ), Bohai Huamei (Shanghai) Equity Investment Fund Management Co. ( BHR ) a été constituée à Shanghai et son siège social se trouve dans la zone de libre-échange de Shanghai.

Actuellement, le site web de BoHW ne contient plus le profil de Hunter. Cependant, il a été cité comme l’un des directeurs dans une version archivée datant du 16 novembre 2015.

Le profil mentionnait l’associé directeur de RosementSeneca Partners et conseiller juridique du cabinet d’avocats Boies Schiller Flexner LPP.

Selon une déclaration faite par l’avocat de Hunter, George Mesires, le 13 octobre 2019, Hunter était conseiller juridique du cabinet d’avocats Boies Schiller et travaillait, entre autres, à la restructuration de BurismaHoldingsLimited, une société énergétique birmane ayant des liens avec l’Ukraine. La démarche consistait à fournir des conseils. Le nom chinois de Hunter, ( “Hēng tè·bài dēng” – “亨特·拜登” ), apparaît également sur des sites web liés au capital-investissement chinois.

Les archives de l’Autorité de régulation du marché (SMRA) montrent en 2017, que Hunter a pris une participation de 10 % dans Bohai Huamei ( par le biais de son investissement ) le 23 octobre. ( NASDAQ : SKANEATELES LLC ), et a occupé le poste de directeur jusqu’au 20 avril 2020.  Il avait précédemment investi par l’intermédiaire d’autres holdings.

Les actionnaires actuels de Bohai Huamei sont Bohai Industrial Fund (30%), Shanghai Fountainhead Financial Services (Group) Ltd (30%), Anju Investment (10%), Thornton (10%), Ulysses Diversified Inc (10%) et Skaneateles LLC (10%).

Selon les registres des entreprises chinoises, le propriétaire initial de la participation américaine de Bohai Huamei est Rosemont, SenecaThornton, LLC, avec une participation de 30 %.

Près de deux ans plus tard, le capital a été partagé entre Rosemont, Seneca, Bohai LLC et Thornton LLC à hauteur de 20% à 10 %. Rosemont, Sénèque, Bohai ont été plus tard divisés en Skanletes et Ulyssees. Du fait que Rosemont était une société du portefeuille de Heinz Kerry et Seneca une société du portefeuille de Biden, on pourrait soutenir que la scission finale devait permettre à Heinz de se retirer et de céder à Archer.

Au vu de ce qui précède, il est évident que le gouvernement chinois pour sa coopération a fourni le capital de base d’une entreprise détenue en copropriété par le fils de l’ex Vice-Président et du Secrétaire d’État des États-Unis, et le Secrétaire d’État est susceptible (directement ou indirectement) d’avoir investi dans la société holding.



0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

喜马拉雅巴黎七星农场

欢迎战友加入我们: https://discord.gg/mM4pXyJJAx Oct. 27