Deuxième accord de Hunter Biden avec la Chine du PCC Bohai Huamei (3)

Autheur: Guangchang Xiao ge Image: Moew
Traduction: Lina Relecture: Marie

Les deux partenaires chinois, Bohai Capital et Harvest, sont les clés pour comprendre l’importance de cette transaction. Bohai juridiquement est une entreprise publique ( SOE ), SOE est un type spécial d’enregistrement d’entreprise, bien que Harvest ne soit pas une entreprise publique, mais la relation avec le gouvernement communiste chinois est profondément établie. Par conséquent, comprendre ces deux entreprises nous aidera à comprendre pleinement leur importance.

Bohai appartient conjointement aux entreprises centrales et aux gouvernements locaux. Dans le Parti communiste chinois, il existe des milliers d’entreprises publiques au niveau local dans chaque ville, comté et province, mais le nombre d’entreprises centrales nationales est relativement faible. La solidité financière de Bohai est principalement due au fait qu’elle a concentré les ressources de certaines entreprises publiques au niveau de l’État, en particulier la force politique et financière de la Banque de Chine, de la China Post Bank et de la National Development Sea. Ces institutions financières gèrent conjointement près de 8 milliards de dollars américains d’actifs financiers. Pour le CCP, cela représente environ 20% de l’ensemble du système financier du pays. Bohai dispose donc d’une réserve de fonds énorme qui peut être facilement utilisée. L’importance de ce contexte financier montre en outre que la plupart des financements du projet Bohai Huamei (BHR) sont principalement réalisés par les actionnaires de Bohai via d’autres instruments ou produits financiers. La Banque de développement de Chine et la Banque de Chine sont apparues à plusieurs reprises dans les transactions de Bohai Huamei pour fournir des fonds pour leurs projets en Chine et dans le monde. En outre, les principaux membres du personnel de Bohai et Bohai Huamei proviennent de ces institutions, ce qui montre également la relation complexe entre ces institutions.

La coopération des institutions financières du Parti communiste chinois a également des implications politiques évidentes. Parce que ce sont les entreprises publiques et les institutions financières les plus importantes sur le plan politique en Chine. Le ministère des Finances du Parti communiste chinois détient directement ou indirectement des parts majoritaires dans presque toutes les institutions qui elles-mêmes relèvent directement du gouvernement central. Chaque institution dispose d’une autorisation claire du gouvernement central dans divers domaines. Par exemple, la Banque centrale de Chine joue un rôle de premier plan dans la compensation et le règlement des devises,  et travaille à pénétrer davantage le marché international. La China Post Bank fournit des services aux clients ruraux et la China Development Bank est l’une des banques politiques officielles parmi les trois banques. Non seulement chaque institution financière a une importance politique importante, mais les fonctionnaires et les investisseurs du PCC n’ignoreront pas ce fait. Cela montre également que le Parti communiste chinois a délibérément coopéré avec les enfants de responsables publics importants aux États-Unis. Bien que nous ne disposions pas de documents spécifiques pour le prouver, mais selon les pratiques commerciales chinoises bien connues sur ce point, compte tenu de la nature de la coopération avec les fils de deux hauts responsables américains et de la relation historique entre les politiciens chinois et leurs parents, il semble extrêmement improbable que de telles opérations d’influence et transactions commerciales ne soient pas approuvées par les dirigeants politiques. Il existe un dernier canal pour refléter l’influence politique. En raison de la forte nature politique du financement et du positionnement de Bohai, le processus de transaction et les projets finaux de Bohai Huamei Investment sont en fait des projets soutenus par l’État chinois. Bohai dans le marché international, tandis que les projets investis par Huamei coopèrent également avec le gouvernement ou des entreprises publiques chinoises.

Par exemple, un projet sur la coopération entre Bohai Huamei et AVIC Automotive : Acquisition de Henniges Automotive représentant un important investissement international. AVIC est un grand complexe militaro-industriel de près de 500 000 employés, ces 500 000 personnes étant réparties dans différents départements de l’aviation militaire à la robotique. Au fil des ans, AVIC est souvent apparu sur la liste des entités américaines sous diverses formes et est soupçonné d’espionnage de l’armée américaine. AVIC est supervisé par la SASAC, qui est le chef de file de toutes les entreprises publiques. Même si le partenaire ou la société d’investissement n’est pas une entreprise clairement détenue par l’État, en réalité il s’agit en fait d’une entreprise d’État.

Harvest Fund Management Company est techniquement une société privée, mais elle a reçu un fort soutien des principales entités liées au gouvernement qui ont reçu une aide publique ; l’un des principaux actionnaires de Harvest Fund est une société financière appelée China Chengxin Trust Co., Ltd. (« CCT » ou « China Chengxin Trust » ). China Chengxin Trust (CCT) est une société financière sans dépôt appartenant à un groupe de sociétés provinciales et nationales de charbon et de mines. Les actionnaires des entreprises publiques sont de grandes entreprises, notamment China Coal Group, PICC, China Minmetals, etc. Ce sont toutes des entreprises puissantes relevant directement de la SASAC. Tout comme pour l’approbation de Bohai, Harvest Fund est en fait une entreprise publique très similaire.

La relation à plusieurs niveaux entre Harvest Fund et le gouvernement communiste chinois s’étend également à l’investissement. Bien qu’il ait été déclaré publiquement que la raison d’être du fonds d’investissement est de se concentrer sur les entreprises internationales, la grande majorité des investissements va aux ressources nationales. Non seulement l’investissement des fonds va principalement pour des investissements nationaux, mais il semble également s’orienter principalement vers les investissements publics et privés ou les investissements politiques. Les investissements publics et privés du PCC comprennent les infrastructures, les travaux publics et les investissements politiques liés aux intérêts du gouvernement. Il peut inclure des routes à péage, des centres de congrès et d’expositions et des fonds d’investissement, similaires à Bohai, dont le but est de stimuler l’économie. Le gouvernement central publie également régulièrement une liste des industries stratégiques qui ont un accès prioritaire au capital. Alors que les gouvernements locaux sont confrontés à des restrictions sur le montant de la dette publique imposée par le gouvernement central, les investissements publics et privés du PCC ont rapidement augmenté. Afin de contourner les réglementations du gouvernement central pour limiter la croissance de la dette, mais pour atteindre les objectifs d’investissement, les gouvernements locaux ont créé des outils d’investissement pour des projets au bilan non publics qui sont formés avec des filiales étatiques et ont obtenu des prêts de banques ou de sociétés de fiducie pour recueillir des capitaux pour l’investissement.

Dans ce cas, il convient de noter que les fonds vont aux projets d’infrastructure PPP ou aux projets stratégiques, et cela fournit une preuve supplémentaire du lien entre Bohai Huamei et le gouvernement communiste chinois et son objectif. L’intention initiale du « document de partenariat Bohai Chine-États-Unis » est de permettre aux capitaux chinois d’investir à l’étranger, mais les archives montrent que la plupart des investissements sont réalisés au niveau national. Les cibles d’investissement sont des projets soutenus par le gouvernement. Par conséquent, comme il est principalement soutenu par l’État et effectivement garanti en investissements, les investisseurs étrangers semblent n’avoir aucune raison commerciale de participer à Bohai Huamei. Les liens étroits du fonds avec tous les niveaux du gouvernement communiste chinois ont suscité des inquiétudes légitimes. La relation de coopération initiale est née d’une coopération étroite entre des particuliers et des entreprises publiques et des agences gouvernementales du Parti communiste chinois, pour introduire de grandes entreprises publiques et investir dans des projets de politique nationale internationaux et chinois qui garantissent efficacement le rendement des investisseurs. À tous les niveaux, le partenariat de Bohai Huamei est étroitement lié au gouvernement communiste chinois.

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments