Deuxième accord de Joe Biden acheté par le Parti communiste chinois – Bohai Huamei – (1)

Extrait du rapport produit par Typhoon Investigation

Traduction: MOMOYAN Relecture: Marie

“Ne pensez-vous pas que je puisse être le partenaire commercial le plus approprié pour vous ?” Selon le 21st Century Business Herald, un journal appartenant au Parti communiste chinois, ils fumaient alors des cigares dans un bar de Manhattan, a déclaré Archer à Li Xiangsheng. Andrew Collier, directeur général d’Orient Capital Research, une société de conseil basée à Hong Kong, souligne: toutes les entreprises dans le monde aiment les personnes puissantes dans leurs conseils d’administration parce que ces relations aident à lever des fonds en douceur pour une joint-venture et permettent d’augmenter les relations externes par leurs carnets d’adresse. On prétend qu’Archer est  « très convaincant, en partie parce que la société d’Archer » a un profond réseau de contacts au cœur de la politique américaine. R. Hunter Biden, fils du Vice-Président américain Biden, est l’un des dirigeants de la société. En Chine, les relations personnelles au sein des systèmes sont particulièrement importantes car les relations gouvernementales sont souvent la clé du succès dans la collecte de fonds ou l’obtention de contrats. Il a ajouté: “ce n’est pas clair ce que Hunter Biden a fait à part mettre son nom sur la porte de cette entreprise en particulier.”

Notre enquête montre que ce que Hunter a fait ne consistait pas seulement à « mettre son nom ». Le voyage de Li Xiangsheng à New York en 2012 ne pouvait pas être le début de sa future coopération d’investissement avec Hunter et d’autres. Hunter avait déjà eu de nombreuses rencontres avec les principales parties prenantes du Bohai Industry Fund dès 2010. Lors de son voyage en Chine en 2011, il a peut-être également rencontré des personnes concernées. En 2012, Hunter, Bulger et Archer avaient déjà établi des relations de coopération avec le gouvernement chinois et ses principales institutions financières. En outre, Yang Jiechi, qui était alors ministre des Affaires étrangères de Chine, a rencontré Biden lorsqu’il était à Washington, et Lin Junliang a maintenu les clients du ministère des Affaires étrangères comme clients de Thornton. Le 11 juin, selon le site Web de Thornton, Lin Junliang a rencontré les « dirigeants » du Bohai Industry Fund. Bien que le nom de Li n’ait pas été mentionné directement, il était susceptible d’être présent ou au courant de la réunion.

Source: Typhoon Investigations

Selon les rapports, ces futurs actionnaires de BHR (Bohai Huamei) ont signé un accord en 2013. Une photo publiée par Lin Junliang sur LinkedIn montre Hunter (troisième en partant de la gauche dans la rangée arrière) côte à côte avec Lin Junliang et Bulger.

Les médias n’ont pas précisé la date de signature, mais les archives de la FOIA montrent que Hunter, accompagné de Bulger, Lin Junliang et Archer, s’est rendu à Shanghai du 13 au 14 juin, puis est resté à Pékin jusqu’au 6 juin. 15e

Les Biden ont visité la Chine en 2013 et ont rencontré Li Xiangsheng, PDG de Bohai Huamei

Le 4 décembre, Hunt a accompagné Biden lors d’une visite officielle en Chine.

Hunter a déclaré au New Yorker qu’il avait rencontré Li Xiangsheng lors de son voyage en décembre 2013, mais il a décrit cela comme une rencontre sociale. Il a déclaré: “Je suis allé à Pékin et j’ai donc parcouru la moitié du monde, comment ne pas le rencontrer ( Li Xiangsheng ) et prendre une tasse de café ensemble ?” Hunter a arrangé que Joe Biden et le PDG de Bohai Huamei, Li Xiangsheng, restent à l’hôtel où la délégation américaine séjourne à Pékin. Il y a eu une brève réunion dans le hall. Selon le New Yorker, Hunter et Lee ont eu une « réunion sociale » ensuite !

 

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

喜马拉雅巴黎七星农场

欢迎战友加入我们: https://discord.gg/mM4pXyJJAx Oct. 26