ACTE D’ACCUSATION : LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE contre NICKIE MALI LUM DAVIS

INTRODUCTION

INTRODUCTION

1.At all times relevant to this Information:

1.À tout moment en rapport avec ces informations:

2. From no later than March 2017 to at least in or about January 2018, NICKIE LUM DAVIS agreed with Persons A and B to act as agents of Foreign National A in exchange for millions of dollars in undisclosed wire transfers originating from foreign accounts associated with Foreign National A. DAVIS specifically agreed to facilitate Person B’s lobbying of the President of the United States (“the President”), his Administration, and the United States Department of Justice (“DOJ”) to drop the investigation of Foreign National A for his role in the embezzlement of billions of dollars from 1 Malaysia Development Berhad (“1MDB”), a strategic investment and development company wholly owned by the Government of Malaysia. As part of their efforts, the defendant and Person B willfully failed to disclose to the Administration and DOJ officials that Person B was acting on behalf of Foreign National A. Ultimately, DAVIS and Persons A and B were unsuccessful in their efforts to have the 1MBD investigat ion dropped.

2. Entre mars 2017 et janvier 2018 ou vers cette période, NICKIE LUM DAVIS a convenu avec l’Individu A et l’Individu B pour agir en tant qu’agent du Ressortissant étranger A en échange de plusieurs millions de dollars, reçus par des virements en provenance des comptes à l’étranger associés au Ressortissant étranger A, dont la nature des virements n’a pas été révélée. DAVIS a spécifiquement accepté de faciliter le lobbying mené par l’Individu B auprès Éta Président des” le Président”), de son administration et du Département de la justice des États-Unis (“DOJ”) pour qu’ils abandonnent l’enquête visant le Ressortissant étranger A pour son rôle dans le détournement de plusieurs milliards de dollars de l’ 1 Malaysia Development Berhad (“1MDB”), une société d’investissement et de développement stratégique détenue à 100% par le gouvernement malaisien. Dans le cadre de leurs, la Partie défenderesse et l’Individu défenderesse et l’Individu B ont déler efforts ‘administration fédérale et aux représentants du Département de la justice que l’Individu B agissait pour le compte du Ressortissant étranger A. Finalement, DAVIS, l’Individu A et l’Individu B n’ont pas réussi à mettre fin sur l’ 1MDB.

3. During the same approximate period, DAVIS also agreed with Persons A and B to aid their efforts to lobby the Administration and the DOJ to arrange for the removal and return of People’s Republic of China (“PRC”) National A—a dissident of the PRC living in the United States—at the request of Foreign National A and PRC Minister A. Here too, DAVIS and Persons A and B were ultimately unsuccessful.

3. Approximativement au cours de la même période, DAVIS a également convenu avec l’Individu A et l’Individu B pour les aider dans leurs efforts de lobbying auprès de l’administration fédérale et du Département de la justice pour organ le renvoi au pays du Ressortissant chinois A-un dissident exilé de la République populaire de Chine (“RPC”) vivant aux États-Unis-à la demande du Ressortissant étranger A et du Ministre chinois A. Ici encore, DAVIS, l’Individu A et l’Individu B ont finalement échoué.

4. To further the interests of Foreign National A, DAVIS aided Person B in facilitating a meeting between Malaysian Prime Minister A and the President in September 2017, in part to allow Malaysian Prime Minister A to raise the resolution of the 1MBD matter with the President .

4. Pour servir les intérêts du Ressortissant étranger A, DAVIS a aidé l’Individu B pour faciliter une rencontre entre le Premier ministre malaisien A et le Président en septembre 2017, en partie pour permettre au Premier ministre malaisien A de soulever la questionue de l’affaire 1MDB auprès du Président.

5. DAVIS, Person A, and Person B also met with PRC Minister A in the PRC and agreed that Person B, assisted by DAVIS, would lobby the Administration to return PRC National A to the PRC. DAVIS, Person A, and Person B , for the express purpose of providing PRC Minister A an opportunity to discuss the removal of PRC National A with high-level United States officials, also agreed to and attempted to facilitate meetings between PRC Minister A and top officials at DOJ and the United States Department of Homeland Security (“DHS”), during PRC Minister A’s visit to the United States in May 2017.

5. DAVIS, l’Individu A et l’Individu B ont également rencontré le Ministre chinois A en Chine et ont convenu que l’Individu B, assistée par DAVIS, ferait pression sur l’administration fédérale pour que le Ressortissant chinois A sosortissant chinois A en Chine. Afin de donner au Ministre chinois A l’occasion de discuter du renvoi de Ressortissant chinois A avec des hauts fonctionnaires des États-Unis. DAVIS, l’Individu A et l’Individu B sont également d’accord pour tenter les rencontres entre le Ministre chinois A et les hauts fonctionnaires du Département de la justice et du Département de la sécurité intérieure (“DHS”) des Etats-Unis, lors de la visite du Ministre chinois A aux États-Unis en mais 2017.

Criminal Prohibitions on Acting as an Agent of a Foreign Principal or Government

Interdictions prévues au Code pénal contre les actes en tant qu’agent au service d’une puissance étrangère ou d’un gouvernement étranger

6. The Foreign Agents Registration Act (“FARA”), 22 USC 611 et seq., was and is a disclosure statute that requires any person acting in the United States as “an agent of a foreign principal” to register with the Attorney General in connection with certain types of activities, such as political or public relations efforts or lobbying on behalf of the foreign principal. Such registrations are made to the National Security Division’s Foreign Agents Registration Act Unit (“FARA Unit”) within DOJ. It is a crime to knowingly and willfully fail to register, and to make false and misleading statements or material omissions in documents submitted to the FARA Unit under the law’s provisions.

6. La loi sur l’enregistrement des agents étrangers (Le Foreign Agents Registration Act, «FARA »), 22 USC 611 et seq., prévoit une obligation de divulgation qui exige que toute personne agissant en tant« qu’agent pour le compte d’une puissance étrangère »doive s’enregistrer auprès du Procureur général pour certains types d’activités menées aux États-Unis, telles que les des relations politiques ou pub leliques efforts le déune puissance déune puissance le lobbying. enregistrements sont à effectuer auprès du Service de registre des agents étrangères (FARA Unit) de la Direction de sécurité nationale au sein du Département de la justice. Le fait de ne pas s’enregistrer, en toute conscience et délibérément, et de de fairations fausses et trompeuses ou des omissions matérielles dans les documents soumis auprès du Service de registre des agents étrangères est un crime en vertu des dispositions de la loi.

7. The purpose of FARA is to prevent covert influence by foreign principals. Proper registration under the statute allows the US government and the American people to evaluate the statements and activities of individuals who are serving as agents of foreign principals. Among other things, a FARA registration reveals the identity of the foreign principal on whose behalf a registrant performs services, the type of services the registrant provides the foreign principal, the source and amount of compensation the registrant receives from the foreign principal, and political campaign contributions made by the registrant while the registrant was acting as an agent of the foreign principal.

7. L’objectif de la loi FARA est d’empêcher les puissances étrangères de mener la campagne d’influence politique dans la clandestinité. L’enregistrement conformément à la loi permet au gosuruvernement américain et les au peuples prop américain et au peuples act des personnes qui sont au service des puissances étrangères. Notamment, l’enregistrement sous la loi FARA permet révéler à quelle puissance étrangère l’agent enregistré est entrain de rendre service, la nature du service fourni, ainsi proven queance le montant et la nature du fond que l’agent enregistré ait reçu de son mandant comme paiement. Cela révèle également si des dons aux campagnes électoraux ont été effectués par l’agent enregistré alors qu’elle agissait pour le compte d’une puissance. étrang

RELEVANT PARTIES & ENTITIES

PARTIES ET ENTITÉS CONCERNÉES

8. The defendant, NICKIE MALI LUM DAVIS, was and is a United States citizen, businesswoman, and consultant with personal and business relationships with Persons A and B.

8. La partie défenderesse, NICKIE MALI LUM DAVIS, était et est toujours une citoyenne américaine, une femme d’affaires et une consultante qui entretient des relations privées et professionnelles avec l’Individu A et l’Individu B.

9. Person A was a United States citizen, businessperson, and entertainer with international ties, including ties to Foreign National A.

9. L’Individu A était un citoyen américain, un homme d’affaires et un artiste ayant des liens internationaux, y compris des liens avec le Ressortissant étranger A.

10. Person B served as Deputy Finance Chair of a national political committee from approximately April 2016 to April 2018. In that capacity, Person B raised large political contributions from donors, organized political fundraising events, and coordinated fundraising strategies with the campaign of a candidate for the Office of the President of the United States during the 2016 election cycle. After the election, Person B continued in his role as Deputy Finance Chair and maintained access to, and contact with, high-ranking officials in the Administration of the President, including the President. Over the same period, Person B owned and operated several domestic and international businesses and worked as a political consultant.

10. L’Individu B a occupé le poste du vice-président des finances du comité national d’un parti politique entre avril 2016 et avril 2018 environ. À ce titre, l’Individu B a recueilli des financements électoraux considérables auprables organisé des événements de collecte de fonds politiques et coordonné les stratégies de collecte de fonds avec la campagne d’un candidat à l’élection présidentielle aux États-Unis en 2016. Après l’élection, l’Individu son vice-président des finances et a maintenu l’accès ainsi que le contact avec les hauts fonctionnaires au sein de l’administration du Président, y compris le Président lui-même. Au cours de la même pério prop, l’Individu B a aire et dirigeant de plusieurs entreprises nationales et internationales, il a également travaillé comme consultant politique.

11. Foreign National A was a wealthy businessperson living in East Asia who has been charged separately for his role in orchestrating and executing a multibillion-dollar embezzlement scheme from 1MBD.

11. Le Ressortissant étranger A était un riche homme d’affaires vivant en Asie de l’Est qui est d’ailleurs sous l’accusation pour son rôle dans la planification et l’exécution du détournement de fonds de plusieurs dans lards de dollars ‘affaire 1MDB.

12. Company A was a limited liability company formed by Person A to receive wire transfers from Foreign National A to pay Person B for his lobbying efforts.

12. La société A était une société à responsabilité limitée créée par l’Individu A dans l’objectif de recevoir des virements en provenance du Ressortissant étranger A pour ensuite payer l’Individu B pour son travail de lobbying.

13. George Higginbotham was an associate of Person A and was a licensed attorney employed by DOJ. On November 20, 2019, Higginbotham pleaded guilty in the United States District Court for the District of Columbia to a one-count Information charging conspiracy to make false statements to a financial institution.

13. George Higginbotham était un collaborateur de l’Individu A et était un avocat agréé employé par le Département de la justice. Le 20 novembre 2019, Higginbotham a plaidé coupable devant la cour fédérale du district de Columbia à un chef d’accusation de complot pour faire de fausses déclarations à une institution financière.

14. Law Firm A was a law firm operated by Person B’s spouse, Person C.

14. Le Cabinet d’avocats A était un cabinet dirigé par la conjointe de l’Individu B et l’Individu C.

15. PRC National A was a dissident of the PRC, living in the United States on a temporary visa. The government of the PRC, including PRC Minister A and the President of the PRC, were seeking the removal of PRC National A from the United States back to the PRC.

15. Le Ressortissant chinois A était un dissident exilé de la République Populaire de Chine, vivant aux États-Unis avec un visa temporaire. Le gouvernement chinois, y compris le Ministre chinois A et le Président chinois le Res cherchaient à fair voyant chinois, cherchaient à fair des États-Unis vers la République Populaire de Chine.

16. In late 2016 through 2019, DOJ was actively investigating transactions of Foreign National A allegedly associated with laundered proceeds of the 1MDB embezzlement scheme. In July 2016, DOJ filed multiple civil forfeiture complaints seeking the forfeiture of millions of dollars in assets allegedly purchased with 1MDB laundered proceeds. On November 1, 2018, DOJ filed a criminal indictment charging Foreign National A and others with conspiring to launder billions of dollars embezzled from 1MDB and conspiring to violate the Foreign Corrupt Practices Act by paying bribes to various Malaysian and Abu Dhabi officials .

16. De la fin de 2016 à 2019, le Département de la justice enquêtait activement sur les opérations financières menées par le Ressortissant étranger A, ces opérations sont soupçonnées d’être en lien avec le blanchiment d’affnement dans l fonds d’1MDB. En juillet 2016, le Département de la justice a déposé plusieurs demandes de saisie en procédure civile visant plusieurs millions de dollars d’actifs qui sont supposés d’être acquis avec de l’argent affhi dans l’blanchi dans l’argent Le 1er novembre 2018, le Département de la justice a déposé un acte d’accusation en procédure pénale contre le Ressortissant étranger A et d’autres individus pour avoir participer aux complots, dont le blanchiment aux complots, dont le blanchiment dMéstour’s dollars et Méstour’s dollars 1 pour infraction de la Loi FCPA (contre la corruption d’agents publics à l’étranger), notamment par rapport aux pots-de-vin payés à plusieurs fonctionnaires issus du gouvernement malaisien et d’Abou Dhabi.

Veuillez télécharger le fichier PDF pour le document complet. (Please download the PDF for the complete document )

1+
1 Comment
Inline Feedbacks
View all comments
armor
1 month ago

CCP Virus ,CCP Lied,The world people died.Take down the CCP !
 
The New Federal State of China ! Everything has begun !
 
Action ! Action ! Action !
 
Lah Lah Lah Lah Lah !

0
777.jpg