Un ancien membre du Congrès américain affirme que les allégations contre Bannon constituent un abus de pouvoir du Congrès

Traducteur: MOS  Groupe  Educatif – Petite abeille

Le 22 novembre, l’ancien membre du Congrès américain, M. Barr, a publié un article affirmant que l’émission par le Congrès d’un acte d’accusation pour outrage au Congrès contre M. Bannon n’était rien d’autre qu’un abus de pouvoir partisan de la part des démocrates.

M. Barr a déclaré qu’en vertu du droit fédéral et des statuts de la Cour suprême, une condition préalable pour qu’une personne soit condamnée pour outrage au Congrès est qu’elle ait un lien avec un crime.

Barr a également ajouté que lors de l’incident du 6 janvier au Capitole, d’une part, aucune des personnes arrêtées n’a été inculpée de quoi que ce soit, alors que les termes incendiaires “émeute” et “terrorisme d’État” mentionnés à plusieurs reprises dans l’acte d’accusation du Congrès ne sont ni définis ni criminalisés dans la loi fédérale. D’autre part, le Congrès pourrait tenter d’établir un lien entre Trump, Bannon et d’autres personnes ayant des liens étroits avec les événements survenus au Capitole. En d’autres termes, il n’y a aucune preuve que M. Bannon ait eu quelque chose à voir avec l’incident.

En réponse, M. Bannon a déclaré sur War Room qu’il ne ferait aucun compromis et qu’il n’y aurait pas de gémissements, et encore moins de larmes, dans  War Room.

Lien vers l’article original :

美前众议员称 对班农的指控是国会权力滥用 – GNEWS

Posté par: Xiaolunn 

Pour plus d’information, suivez-nous:

New York MOS Himalaya GTV

New York MOS Himalaya MOS TALK

New York MOS Himalaya Gettr

New York MOS Himalaya YouTube

Bienvenue sur New York MOS Himalaya | Discorde

Disclaimer: This article only represents the author’s view. Gnews is not responsible for any legal risks.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments