Le CDC Manipule Les Critères De Classification Des Décès Par Vaccin Et Déforme Les Données Officielles

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/1573234/

Source de l’image: thehill.com

Selon un rapport du 3 octobre dans News Target, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont manipulé les critères de classification des décès dus au vaccin Covid-19 de sorte que de nombreux décès ont été classés à tort comme des décès « non vaccinés ».

Les hôpitaux et les laboratoires ont donné le feu vert au CDC pour ne signaler que les décès survenus 14 jours après l’administration du vaccin New Crown. Cela signifie que si une personne meurt au jour 13, elle sera classée comme un décès « non vacciné ».

L’utilisation abusive de ce critère de classification erronée est la façon dont le système dissimule de nombreux décès induits par le vaccin et déforme efficacement les données officielles pour alimenter le récit de la pandémie.

“Cette fraude aux soins de santé et cette perfidie pathologique permettent au CDC de continuer le faux récit selon lequel la nation souffre d’une pandémie de non vaccinés”, rapporte Crack Newz.

« Les personnes qui meurent à cause des vaccins sont utilisées comme accessoires pour faussement promouvoir le besoin de davantage de ces vaccins mortels. »

Voici comment cela fonctionne : une personne qui reçoit une dose du « vaccin Fuchs » est toujours considérée comme « non vaccinée » jusqu’à deux semaines après avoir reçu la deuxième dose.

Étant donné que la période typique entre la première et la deuxième dose est d’environ un mois, cela signifie qu’une personne n’est considérée comme « complètement vaccinée » qu’environ un mois et demi (45 jours) après la première dose. Tout ce qui se passe pendant cette période d’attente, y compris la réception d’un résultat de test « positif », sera officiellement enregistré comme un « cas de non-vaccination ».

En cas de symptômes, la maladie qui en résulte ne sera pas non plus signalée comme une réaction vaccinale. Au lieu de cela, le système le classe automatiquement comme une “réponse immunitaire saine”, ce qui signifie que la vaccination aurait dû être administrée comme prévu.

Les patients complètement vaccinés qui posent ces questions sont généralement informés que le problème aurait été pire s’ils avaient refusé l’injection en premier lieu. Bien sûr, il n’y a aucune base scientifique à cette affirmation, mais c’est le point de vue qui leur a été enseigné.

“Bien qu’il n’y ait aucun moyen de comparer les blessures causées par les vaccins à des cas hypothétiques et inexistants de maladie, on dit aux patients vaccinés d’accepter cette conjecture comme un fait”, a déclaré Crack Newz.

“Peu importe la quantité de médicaments dont un patient a besoin pour contrôler la douleur après être tombé malade à la suite d’une vaccination. Le nombre de fois qu’un patient vacciné doit consulter un médecin ou se rendre aux urgences après avoir reçu le vaccin n’a pas d’importance non plus.”

En règle générale, le CDC ne compte aucune blessure ou décès comme un décès par « vaccination » jusqu’à environ 45 jours après que quelqu’un a reçu sa première dose de vaccin. Cela garantit que très peu de décès dus à la vaccination sont enregistrés dans le système. “Cette règle cache commodément 80 pour cent des décès qui surviennent après la vaccination et classe astucieusement ces décès comme des décès non vaccinés”, a expliqué Crack Newz.

“Cette règle frauduleuse gonfle le nombre de décès non vaccinés et masque les vrais problèmes médicaux qui résultent de la vaccination.”

Il s’avère que ce n’est pas un hasard. La grande majorité des décès post-vaccination surviennent soit pendant la période d’attente entre la première et la deuxième dose, soit dans les 14 jours suivant la deuxième dose. Cela signifie que seul un très faible pourcentage des décès causés par les vaccins sont classés comme tels.

Cet obscurcissement délibéré des données permet au CDC de cacher la situation réelle et de continuer à faire pression pour des vaccins plus mortels comme solution à ces problèmes.

“La fausse représentation pathologique des décès par le CDC n’est pas le seul moyen d’obscurcir les données et de tromper la nation”, prévient Crack Newz.

Le CDC a également délibérément conçu de nombreux obstacles. le rapport VAERS a été très difficile à remplir et à soumettre, et de nombreuses personnes ont répondu en abandonnant. En conséquence, le nombre de victimes signalées est bien inférieur au nombre réel. Les experts disent qu’en septembre, 1,5 million d’Américains étaient morts du vaccin.

Commentaires:

Malheureusement, beaucoup de gens croient encore aux chiffres officiels fournis par le CDC en utilisant diverses tactiques trompeuses. Divers rapports de blessures vaccinales ont été supprimés. Je me demande combien de temps il faudra avant que les vaccins mortels soient complètement démystifiés.

Ce qui précède représente les opinions personnelles des auteurs.

Lien de référence

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments