Facebook a financé des cours de formation pour promouvoir le régime du PCC

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/1242268/

Le programme de journalisme de Facebook a fourni des millions de dollars au Centre international des journalistes, le principal sponsor de l’école de journalisme marxiste basée à Pékin et autoproclamée qui forme des individus à travailler pour les médias du Parti communiste, a rapporté National Pulse le 11 mai.

Source de l’image: theverge.com

Ce programme de journalisme sur Facebook a également injecté des centaines de millions de dollars dans des organisations de presse et des opérations de vérification des faits, en collaboration avec le Centre international des journalistes (ICFJ) sur diverses activités. Les deux entités ont financé des médias en Afrique, en Amérique latine et au Moyen-Orient pour augmenter et façonner la couverture du COVID-19 tout en formant les journalistes sur la façon de mener une «vérification des faits», que Facebook décrit comme «lutter efficacement et en toute sécurité contre la désinformation généralisée sur «La vérification des faits» de la plateforme a été utilisée pour faire taire les voix critiques du Parti démocrate et du Parti communiste chinois.

Le National Pulse a dévoilé comment le partenaire de Facebook, ICFJ, finance l’une des meilleures écoles de journalisme marxiste du PCC, la School of Global Business Journalism de l’Université Tsinghua. Facebook a envoyé ses dirigeants, y compris la vice-présidente Lori Gore, comme conférenciers invités. Les partenaires du programme comprennent Merrill Lynch, Bloomberg, Deloitte et la Knight Foundation, qui finance de nombreux outils de vérification des faits utilisés par des plateformes comme Facebook.

La lettre d’introduction du Global Business Journalism Institute de l’Université Tsinghua décrit son objectif explicite: «remplir la mission des médias d’information telle que définie par le Parti communiste chinois». Afin de produire les meilleurs professionnels capables d’atteindre ces objectifs, le doyen de l’école sous contrôle communiste applique également ce que le marxisme appelle «la bonne direction politique» au journalisme. Il a dit: “Nous devons nous engager dans une direction politique ferme. Notre école a activement exploré la théorie et la pratique du journalisme marxiste, c’est-à-dire en utilisant la théorie marxiste pour observer le monde, sélectionner et gérer la production de nouvelles.”

La mission principale de cette école basée à Pékin est de former des journalistes qui dirigent l’opinion publique, plutôt que de mettre l’accent sur des reportages factuels et objectifs. En conséquence, les anciens du programme travaillent souvent pour des organisations telles que CCTV du Parti communiste, l’agence de presse Xinhua, le China Daily et le People’s Daily. Ces agences sont des acteurs majeurs dans les médias du PCC et sont considérées comme les «armes de répression de longue date» dont la mission est d’attaquer les ennemis désignés par le PCC.

L’ICFJ a également encouragé la coopération entre l’École de journalisme et l’East-West Institute, un partenaire de plusieurs décennies et bénéficiaire d’un financement de la Chine et des États-Unis. Ce dernier est partenaire et bénéficiaire de fonds de la China-US Exchange Foundation (CUSEF) depuis des décennies. Le CUSEF a été fondé par le vice-président de l’entité de plus haut rang supervisant le Front uni du PCC, que la Commission d’examen de la sécurité et de l’économie américano-chinoise a jugé être une tentative du Front uni de “coopter et désamorcer les sources de politique et d’autorité qui peut s’opposer à son PCC au pouvoir” et influencer les actions ou les positions des communautés chinoises d’outre-mer, des gouvernements étrangers et autres en soutien au PCC.

Avec l’aide de cabinets de lobbying occidentaux, le CUSEF a entrepris de «diffuser efficacement des informations positives sur le PCC auprès des médias, des principaux influenceurs et leaders d’opinion, et du public», selon les documents du Foreign Agents Registration Act (FARA) déposés auprès du Département de la justice.

À la lumière des prétendues cyberattaques de l’Université Tsinghua contre le gouvernement américain, il existe un “lien clair” avec le gouvernement du PCC sur les questions de technologie et de sécurité nationale, selon le département d’État américain. Xi Jinping a des liens étroits avec l’université et a récemment rencontré le conseil consultatif de l’institution dans le Grand Hall du Peuple.

Comment pouvons-nous voir des informations réelles lorsque Facebook et le PCC travaillent ensemble pour contrôler les voix des médias du monde, cultivant leurs outils de propagande et utilisant leurs opinions politiques pour influencer les faits? Heureusement, il y a GTV, GNews et Gator pour envoyer le vrai message afin que nous puissions savoir le bien du mal, voir la vérité, ne pas subir un lavage de cerveau par le marxisme et lutter dur pour ramener la liberté d’expression.

Lien de référence

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments