Spéculation sur l’orgine du covid-19

Traductrice : Charline

Relecture : Jean Michel

Image: 123RF / PERIG76

Zurich – L’Organisation mondiale de la santé devrait organiser une autre enquête sur les origines de la pandémie de coronavirus qui va au-delà des sources animales, a déclaré un groupe de scientifiques dans une lettre ouverte.

Les signataires ont proposé des étapes spécifiques sur ce que toute nouvelle enquête devrait prendre en compte. Les suggestions incluent la garantie qu’une équipe puisse entreprendre des études sans la «présence inutile» de représentants du gouvernement du pays hôte, la suppression de tout pouvoir de veto dans le processus de sélection des membres et un mandat pour un large accès aux données, dossiers et échantillons.

Une mission conjointe comprenant des scientifiques chinois  organisée avec l’OMS a révélé que le coronavirus s’est probablement propagé des chauves-souris à l’homme via un autre animal, et a considéré un incident de laboratoire comme l’hypothèse la moins probable. Étant donné que le but de l’étude était défini comme étant de sonder la source zoonotique du virus, d’autres théories n’ont pas reçu la même attention et l’équipe n’a pas complètement enquêté sur les laboratoires, Peter Ben Embarek, co-leader du voyage, a déclaré après la publication d’un rapport en mars.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré par la suite que la sonde n’avait pas correctement analysé la possibilité d’un accident de laboratoire avant de décider qu’il était très probable que l’agent pathogène se propage des chauves-souris aux humains via un autre animal. Il s’est dit prêt à déployer des missions supplémentaires impliquant des experts spécialisés. Cependant, cela exigera la coopération de la Chine.

Wuhan est l’emplacement d’un laboratoire de virus  à haut risque, et la première épidémie de Covid-19 a été découverte dans la région voisine de Wuhan, en Chine. Cela a incité l’ancien président américain Donald Trump et d’autres à spéculer sur la possibilité d’une fuite. La Chine a nié tout lien et a présenté un autre argument selon lequel le virus pourrait être entré dans le pays par le biais d’importations de produits surgelés.

La lettre ouverte publiée vendredi était la troisième du groupe. Parmi les plus de 20 signataires figuraient Steven Quay, PDG d’Atossa Therapeutics, qui développe des traitements pour le cancer du sein et Covid-19, tandis que Jamie Metzl, membre senior de l’Atlantic Council, l’a co-organisé.

source

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

秘密翻译组G-Translators

秘密翻译组需要各类人才期待战友们的参与: https://forms.gle/bGPoyFx3XQt2mkmY8 🌹 欢迎大家订阅 - GTV频道1: https://gtv.org/user/5ed199be2ba3ce32911df7ac; GTV频道2: https://gtv.org/user/5ff41674f579a75e0bc4f1cd May. 04