L’Italie a bloqué l’approvisionnement en semi-conducteurs chinois, selon Draghi

Editrice: Ana
Traductrice: Dandan
Relecteur: Sica

c a déclaré qu’il était favorable à une extension de la protection de l’État pour les entreprises italiennes, après avoir révélé que son gouvernement avait récemment bloqué le rachat par des Chinois d’une société de semi-conducteurs.

Le Premier ministre Mario Draghi

M. Draghi a déclaré jeudi aux journalistes à Rome qu’il soutiendrait l’appel lancé par le ministre du développement économique, Giancarlo Giorgetti, en faveur de l’extension aux secteurs de l’automobile et de l’acier des règles dites “Golden Powers” du pays.

Les règles “doivent être utilisées lorsque cela est nécessaire”, a déclaré M. Draghi. “Il y a eu un cas récemment où le gouvernement a décidé – une entreprise italienne de semi-conducteurs qui devait être acquise par une entreprise chinoise. Il a été bloqué.” Draghi n’a pas nommé les entreprises concernées.

Les responsables de l’Union Européenne, que la pandémie a propulsés dans une nouvelle phase de gouvernement de grande envergure, se sont efforcés de protéger des actifs précieux après que la pire chute boursière de ces dix dernières années a rendu les entreprises vulnérables aux rachats. Berlin, Paris, Rome et Madrid ont tous renforcé leurs pouvoirs de veto sur les investissements en dehors de l’UE.

Extension des règles

M. Giorgetti, du parti anti-migrants de la Ligue, a déclaré précédemment que l’administration envisageait d’étendre les règles impliquant des mesures étatiques visant à bloquer ou à gérer la propriété étrangère dans les entreprises jugées stratégiques, dans des secteurs tels que l’automobile et l’acier.

La récente décision de bloquer une acquisition relève du “bon sens”, a déclaré M. Draghi. “Le manque de semi-conducteurs a obligé de nombreuses entreprises de construction automobile à ralentir leur production l’année dernière, c’est donc devenu un secteur stratégique, et il y en a d’autres comme lui.”

Le mois dernier, le leader de la Ligue, Matteo Salvini, dont le parti soutient le gouvernement de M. Draghi, a appelé le gouvernement à protéger les activités de camions et d’autobus d’Iveco S.p.A en tant qu’actif stratégique, affirmant que la vente de l’entreprise au groupe chinois FAW serait un désastre national.

Commentaire :

Le plus grand fabricant de puces au monde a augmenté ses prix de 10 à 20% depuis le 1er avril en raison d’un manque de capacité de production au niveau mondial. Si l’on ajoute à cela l’escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine (le Parti Communiste Chinois) en 2019, les technologies et les processus liés aux puces ont fait l’objet d’un verrouillage plus strict. Les entreprises ayant un passé militaire au sein du PCC, Huawei et ZTE en tête, étant frappées par un quasi-arrêt. Compte tenu de ces deux principaux facteurs, il est possible que le PCC se tourne vers l’Europe pour s’approvisionner en puces, mais ce qui n’est pas prévu, c’est que l’Europe se réveille également et qu’elle ne laissera probablement pas les plans du PCC aboutir. La raison est que fournir au PCC la technologie dont il a besoin, comme les puces, serait une trahison de sa propre sécurité nationale et de ses intérêts.

Je pense que ce stratégie est un résultat de connaissance sur l’ambition du PCC qui est de dominer le monde, surtout après la dissimulation de ce virus, et le gouvernement italien ne peut pas permettre au PCC d’acheter ou d’infiltrer une industrie stratégique aussi importante en Italie.

Référence

[Avertissement : les commentaires sont uniquement l’opinion de l’auteur.]

+2
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

喜马拉雅意大利罗马达芬奇农场

欢迎战友加入喜马拉雅意大利罗马达芬奇农场,请使用官方DISCORD链接 : https://discord.gg/77fCxw5mFv 官方联络邮箱: [email protected] Apr. 11