Le nouveau rapport du Dr Yan fait exploser les scientifiques alignés sur le Parti Communiste chinois et affirme l’hypothèse des «armes biologiques»

Un nouveau rapport du Dr Li-Meng Yan donne davantage de crédit à la «théorie du laboratoire» souvent rejetée et va plus loin en affirmant que le virus est une «arme biologique sans restriction».

Le rapport du 31 mars peut être lu dans son intégralité ci-dessous.

Le Dr Yan et al affirment:

Une campagne massive de désinformation a été entreprise par le gouvernement du Parti Communiste chinois pour dissimuler la véritable origine du SRAS-CoV-2,qui impliquait la destruction de données et d’échantillons, la publication de virus fabriqués dans des revues scientifiques de premier plan,contrôler le récit du débat sur l’origine par le biais de scientifiques et d’organisations corrompus,amplifier la théorie de l’origine naturelle falsifiée par le contrôle des médias,étiqueter toutes les autres théories d’origine comme des «théories du complot»,et diffamation des individus qui révèlent la vérité sur le SRAS-CoV-2.À la suite des efforts du Parti Communiste chinois ici, la véritable nature militarisée du SRAS-CoV-2 a été obscurcie et n’était pas connue de la plupart du public.

Le rapport note que la «diffamation» contre deux études antérieures menées par le Dr Yan et son équipe faisait partie de la même campagne de «désinformation».En fait, The National Pulse a découvert des liens financiers profonds entre les journalistes de «désinformation» qui ont tenté de réfuter les affirmations du Dr Yan et les véhicules d’investissement du Parti communiste chinois.

Autrefois “membre de l’équipe principale du laboratoire de référence de l’OMS H5 et du laboratoire clé d’État des maladies infectieuses émergentes de Chine du communiste à l’Institut de santé publique de l’Université de Hong Kong”, Li-Meng Yan a mené deux enquêtes sur l’épidémie de COVID-19 à Wuhan.(31 décembre 2019 et 16 janvier 2020),elle utilise des recherches personnelles et des relations avec les hôpitaux (y compris au CDC) pour recueillir des informations sur la gravité du COVID-19 et la dissimulation du gouvernement du Parti Communiste chinois.

Son superviseur, Leo LM Poon, l’a prévenue qu’elle «disparaîtrait» si elle allait plus loin,mais elle diffusait toujours le 19 janvier 2020, sur la chaîne YouTube LUDE Media,Amenant ainsi le Parti communiste chinois (PCC) et la communauté scientifique internationale à réagir par des mesures de camouflage et de diffamation concertées.

Traducteur:Himalaya Moscow Katyusha(RU)- Petit Nicolas(珍珠丸子)

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments