Le Parti communiste chinois et la «guerre idéologique féroce contre l’Occident», le PCC vise à l’hégémonie mondiale

Auteur: Davide Turrini
Source d’informations: Il Fatto Quotidiano
Traductrice: Dandan
Relecteur: Sica

Dans «La main cachée – Comment le Parti Communiste Chinois remodèle le monde» (éditeur Fazi), les journalistes australiens Clive Hamilton et Mareike Ohlberg décrivent comment Pékin dénonce le “sabotage” des systèmes démocratiques occidentaux. Une interpénétration qui agit en parallèle à plusieurs niveaux: diplomatique et politique, mais surtout économique, financier, culturel et même académique.

«Le Parti Communiste Chinois (PCC) s’est déterminé à remodeler le monde à son image et à sa ressemblance. Le PCC ne s’intéresse pas à la démocratie. Il n’a qu’un seul but: gagner ce qu’il considère comme une guerre idéologique féroce contre l’Occident ». Le livre «La main cachée – Comment le Parti Communiste Chinois transforme Le Monde» est écrit par les journalistes australiens Clive Hamilton et Mareike Ohlberg, il fera l’objet de nombreuses discussions. Un son historico-culturel très riche et profond de la plus grande contradiction géopolitique du nouvel ordre mondial: l’identification forcée de tout un peuple dans un seul parti au pouvoir sans aucune contradiction depuis 1949, et la conséquente tente de s’imposer à ce parti ou État avec sa forte puissance économique en tant que nouveau paradigme politique hégémonique à travers le monde.

«La distinction entre le PCC et le peuple chinois est essentielle pour comprendre le conflit en cours entre le PCC et l’Occident, expliquent les auteurs, ce n’est pas un choc des civilisations. Nous ne sommes pas confrontés à l’un des types confucéens mais à un régime autoritaire, un politicien à orientation léniniste avec un comité central, un bureau politique et un secrétariat général soutenu par d’énormes ressources économiques, technologiques et militaires ».

Hamilton et Ohlberg montrent immédiatement ce que signifie être la deuxième plus grande économie du monde et brandir d’éventuelles représailles financières. De plus, à trois pays industriellement les plus avancés du monde. Après l’arrestation du dirigeant de Huawei, Meng Wan-Zhou au Canada en 2018, les exportations de soja, de canola et de porc d’outre-mer ont été bloquées par le PCC. Encore une fois: en 2017, la Corée du Sud commence à installer un système de missile anti-balistique américain et Pékin (le PCC) ordonne immédiatement «43 mesures de rétorsion» contre Séoul, y compris l’interdiction de voyager en Corée, le blocage des importations d’appareils électroménagers et cosmétiques, voire la censure à propos d’un groupe pop coréen en tournée en Chine.

Bien que les représailles les plus sensationnelles concernent les États-Unis. En 2019, le directeur général de l’équipe de basket des Houston Rockets a tweeté son soutien aux manifestants de Hong Kong. Que fait la Chine? Il ne montre plus les jeux Rockets à la télévision. Les sponsors se retirent et le manager est obligé de reprendre chaque tweet parce qu’il «avait blessé les sentiments du peuple chinois». Au cœur de cette machine d’État imposante et intemporelle, il y a (seulement) le Parti Communiste Chinois qui, en raison d’un «analphabétisme politique» occidental, ne peut être suffisamment reconnu pour son élargissement à tous les domaines de la société chinoise.

«Pour comprendre à quel point le PCC domine les autres institutions, pensez simplement au fait que l’Armée populaire de libération (en Chine) n’est pas l’armée du pays, mais le bras armé du parti; les dirigeants des entreprises publiques sont nommés par le Département de l’Organisation du Parti; les médias n’appartiennent pas à l’État, mais au PCC ». Les auteurs ne lésinent pas sur des exemples de cooptation chinoise vers les États occidentaux industrialisés (sur les pays du Sud du monde, disent-ils, un autre volume serait nécessaire) dont la conquête arrembante, véritable puissance tranchante, des pays de L’Europe à partir de l’Italie, le premier et le seul des trois pays les plus avancés économiquement d’Europe (avec la France et l’Allemagne) à avoir signé en mai 2019 vingt-neuf accords distincts dénommés Antica Via della Seta (acronyme international: BRI) initiés par la finance le professeur Michele Geraci, une figure aimée de Matteo Salvini, alors vice-premier ministre du gouvernement I Conte.

Dans «La main cachée », le pouvoir de persuasion et de chantage du PCC envers le monde se décline sous diverses formes actives, y compris l’espionnage classique qui se déroule à la fois sur le front militaire et industriel, mais surtout, sur cette rupture de Hamilton et Ohlberg. l’un des nombreux tabous occidentaux souvent qualifiés de racisme anti-chinois, c’est le système universitaire international qui est une quantité de ressources et d’attention qui n’a pas d’égal sur la planète. Le chapitre douze illustre ce qui est apparemment défini comme un soft power, mais qui dans le cas de l’omniprésence des Instituts Confucius dans les universités du monde entier se traduit par un réel lobbying et une pression politique exercée en coulisses où le chantage économique du retrait de masses d’étudiants (et les frais universitaires associés, ainsi que des financements substantiels) se croisent avec la censure des questions classiques inconfortables pour le PCC, comme les événements culturels concernant l’histoire de Taiwan ou la fréquentation des universités du Dalaï Lama. Hamilton et Ohberg concluent leur enquête massive par une sorte de «quoi faire», appelant les élites politiques et commerciales, mais surtout académiques, à une responsabilité civile maximale, et enfin, rappelant que la défense contre «l’intimidation et l’ingérence du PCC va au-delà des camps politiques traditionnels: «les gens de droite et de gauche qui ont ouvert les yeux sur la menace posée par le PCC, y compris ceux qui ont quitté la Chine pour y échapper, unissent leurs forces».

Source

Éditrice: Ana
+2
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

喜马拉雅意大利罗马达芬奇农场

欢迎战友加入喜马拉雅意大利罗马达芬奇农场,请使用官方DISCORD链接 : https://discord.gg/77fCxw5mFv 官方联络邮箱: [email protected] Apr. 02