Le PCC souhaite s’allier le moyen Orient

Traductrice : Charline

Relecture : jean Michel

Photo tirée par Youtub

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a effectué une tournée de cinq jours dans six pays du golfe Persique et en Turquie.

La visite de Wang a mis en évidence l’importance croissante que Pékin accorde désormais à ses relations diplomatiques de la région MENA et ses aspirations à jouer un rôle plus important dans la diplomatie régionale.

L’un des thèmes clés de la tournée, était les efforts de la Chine de construire une nouvelle coalition contre les États-Unis et l’Europe.

Cela était plus visible en Iran, mais était également un courant sous-jacent en Arabie saoudite et en Turquie. Les deux pays sont confrontés à des liens de plus en plus tendus avec l’Occident.

Thèmes clés de la visite de Wang Yi dans le golfe Persique et la Turquie

Sur la question du Xinjiang, Wang a transmis le message de la Chine sur le Xinjiang à certains des pays musulmans les plus influents du monde dans le cadre d’un effort pour repousser les critiques des États-Unis et des Européens  qui accusent Pékin d’internement massif de sa population minoritaire ouïghoure.

 En Arabie saoudite, qui abrite le site sacré de La Mecque, et en Iran, le plus grand pays chiite du monde, le Xinjiang est passé au second plan face aux problèmes économiques.

En Turquie, le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a à peine soulevé la question avec Wang. Il a déclaré qu’il « avait transmis notre sensibilité et nos pensées » – loin de la position d’Ankara en 2019, lorsque le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a déclaré que «la politique d’assimilation systématique de la Chine envers les Turcs ouïghours est un grand embarras pour l’humanité ». (POST DU MATIN DE LA CHINE DU SUD)

Sur la question de la sécurité au Moyen-Orient, à plusieurs reprises tout au long de la tournée, Wang a évoqué le désir de Pékin de jouer un rôle plus important dans le processus de paix au Moyen-Orient et d’aider à servir d’intermédiaire dans les négociations sur le nucléaire iranien.

 La Chine envisage de proposer une « initiative en cinq points sur la réalisation de la sécurité et de la stabilité au Moyen-Orient » et envisage d’inviter les dirigeants palestiniens et israéliens à Beijing pour des pourparlers. Mais il semble que, pour la plupart, cette idée soit utopique.

 « La Chine a déjà fait cette offre et personne ne l’a prise au sérieux, car la Chine n’est pas un acteur particulièrement important en ce qui concerne Israël / Palestine », a déclaré Jonathan Fulton, spécialiste de la Chine et du golfe Persique. « Personne ne demande une solution chinoise pour autant que je sache », a-t-il ajouté.

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

秘密翻译组G-Translators

秘密翻译组需要各类人才期待战友们的参与: https://forms.gle/bGPoyFx3XQt2mkmY8 🌹 欢迎大家订阅 - GTV频道1: https://gtv.org/user/5ed199be2ba3ce32911df7ac; GTV频道2: https://gtv.org/user/5ff41674f579a75e0bc4f1cd Apr. 01