Le PCC refuse d’autoriser les officiels canadiens à assister au procès de Michael

le Groupe Mont-Royal Montréal

Traducteur: 月亮之上 

obetomnegovoryat.ru

Traduit de l’article: https://gnews.org/zh-hans/1010663/

TRUENORTH, un important média indépendant canadien, a publié un article le 21 mars, retraçant le prochain “procès équitable” d’un citoyen canadien qui a été détenu par les autorités du PCC pour avoir prétendument “espionné des secrets d’État”. L’article complet est compilé ci-dessous.

Les responsables canadiens se sont vu brutalement refuser la permission d’assister au prétendu “procès public” de Michael Kovrig, un citoyen canadien détenu par le PCC pour “espionnage” il y a deux ans, qui doit commencer ce lundi.

Dans le même temps, dans une déclaration externe publiée par Global News, Affaires mondiales Canada a également annoncé que les fonctionnaires consulaires canadiens en question n’avaient pas été autorisés par le gouvernement du PCC à assister au procès.

La déclaration disait: “Les termes de nos accords consulaires bilatéraux correspondants obligent actuellement le PCC Chine à donner aux fonctionnaires consulaires canadiens la possibilité d’assister à l’ordre du jour du procès pour tous les citoyens canadiens. Cependant, il y a un sérieux manque de transparence et d’équité dans  le PCC Chine. Le gouvernement canadien est profondément inquiet par cette situation odieuse.”

Lundi matin, le procès de Kovrig se serait terminé par l’annonce du verdict à une date non précisée.

Comme nous le savons, les citoyens canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor ont été arrêtés pour “espionnage” en 2018. Ceci est largement considéré comme une représailles diplomatique et politique par les autorités du PCC contre le Canada pour l’arrestation du directeur financier de Huawei, Meng Wanzhou à la demande du gouvernement américain. Le procès des deux citoyens canadiens en appel a été reporté par les autorités en raison de l’impact de l’épidémie de virus du PCC.

Et la semaine dernière, le procès de Michael Spavor s’est également soldé par une fin infructueuse. De même, les officiels canadiens n’ont pas été autorisés à participer sans motif.

L’épouse de Michael Spavor a révélé dans une interview aux médias que les chances d’essayer de rencontrer son mari par voie diplomatique sont désormais très minces. Elle a dit presque désespérément: “Bien sûr, c’est un processus très difficile (pour retrouver la liberté) en effet. Mais néanmoins, je ne peux pas imaginer la torture que Michael a dû affronter seul et souffrir seul pendant plus de 830 longs jours en prison! la préoccupation actuelle est que le gouvernement canadien doit rester déterminé et courageux et lutter pour la liberté et les droits de ses citoyens. C’est certainement un avertissement brutal pour le Canada que le litige au sein du PCC en Chine est toujours en difficulté. Mais cette question implique la vie humaine, nous n’avons plus le temps de tergiverser comme ça! “

Commentaires:

Ce que l’on sait dans le monde entier, c’est que le système juridique du PCC Chine est exceptionnellement dur et cruel envers tous les dissidents qui s’opposent à sa dictature. En 2019, la tyrannie du PCC a condamné ce comportement à 99,9%.

Lien de référence:

https://tnc.news/2021/03/21/china-refuses-to-grant-permission-to-canadian-officials-to-attend-michael-kovrigs-trial/

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments