Un biologiste primé critique Peter Daszak et ses collègues de l’OMS COVID pour avoir colporté la “désinformation” du Parti communiste chinois

Le biologiste moléculaire, le Dr Richard Elbright, a insisté sur le fait que les chercheurs de l’Organisation mondiale de la santé sur le COVID-19- en particulier Peter Daszak- étaient des “participants à la désinformation” lors de leur récente mission en Chine du communiste pour découvrir l’origine du virus.

Dr Elbright, l’actuel Conseil des gouverneurs, professeur de chimie et de biologie chimique à l’Université Rutgers et directeur de laboratoire à l’Institut Waksman de Société américaine de microbiologie de biochimie,il a plus de 160 publications et plus de 40 brevets délivrés et en instance sous son nom.Il a reçu un large éventail de prix, y compris les honneurs des Instituts nationaux de la santé.Il est également membre de l’Association américaine pour Avancement de la science,LAcadémie américaine de microbiologie,et la Société des maladies infectieuses d’Amérique.

Lorsqu’on lui a demandé s’il pensait si “le rapport final de cette équipe conjointe OMS / Chine du communiste va mettre un terme à la controverse sur l’origine du COVID,”Le Dr Albright a répondu: “non”.

Son entretien avec Independent Science News a continué,en soulignant les éléments manquants de la récente mission de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en mettant l’accent sur “Une enquête crédible aurait également eu des enquêteurs sans conflit d’intérêts,non des personnes qui ont fait l’objet de la recherche et / ou sont étroitement associées aux sujets de l’enquête”:

Une enquête crédible aurait eu un mandat qui:

1) A reconnu la possibilité d’une origine laboratoire,

2) Accès garanti des enquêteurs aux dossiers, échantillons, personnel et installations des laboratoires de Wuhan qui traitent les coronavirus liés au SRAS des chauves-souris,

3) Collecte de preuves activée, pas de simples séances de photos de rencontre,

4) Autorisé une enquête de plusieurs mois, pas de simples juste quels que jours.

5) Et une enquête crédible aurait également eu des enquêteurs sans conflit d’intérêts, et non des personnes qui étaient les sujets de la recherche et / ou étaient étroitement associées aux sujets de l’enquête.

“Oui, ses membres étaient prêts – et, dans au moins un cas, enthousiastes – à participer à la désinformation,”il a ajouté avant d’expliquer que “les« Termes de référence »pré-négociés pour l’étude de l’OMS ne reconnaissaient même pas la possibilité d’une origine laboratoire du virus et ne mentionnaient même pas l’Institut de virologie de Wuhan (WIV),le Centre de contrôle des maladies de Wuhan (CDC) ou l’Institut des produits biologiques de Wuhan.”

Le Dr Elbright distingue Peter Daszak – qui a vu ses liens financiers et de recherche avec le Parti communiste chinois dévoilés par The National Pulse- pour ses conflits d’intérêts avec l’Institut de virologie de Wuhan:

Oui.Daszak était l’entrepreneur qui a financé le laboratoire de L’Institut Virologie de Wuhan qui était potentiellement la source du virus(avec des sous-contrats de 200 millions de dollars du Département d’État des États-Unis et de 7 millions de dollars des Instituts Nationaux de la santé des États-Unis),et il a été collaborateur et co-auteur de projets de recherche au laboratoire.

Traducteur:Himalaya Moscow Katyusha(RU)- Petit Nicolas(肉嬷嬷 -卤肉饭)

0
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments